La vidéo qui nous a fait marrer

Dans la série nous aimons les bêtes bêtes …

 

 

 

 

 

 

Publicités

Les Camionnettes, c’est leur nom …

En faisant le ménage dans la maison « Chez Audrey et moi », on a retrouvé une dizaine de DVD des Camionnettes. Tous emballés d’origine! Avec une Jaquette signée Zarno! Bref, un collector.

Comme au fond, nous avons bon fond, nous avons décidé de vous les offrir!

Pour les gagner, pas question de jouer! On ne peut tout de même pas avoir l’argent du beurre et le beurre! Non plus …

Il suffit d’envoyer un petit mail avec votre adresse à ericrichard88000@yahoo.fr

Simple non? Bon, le stock n’est pas énorme, donc, faites vite!

(et le bonus est inclus, que vous ne verrez pas dans la vidéo du dessous!)

Audrey ne vous embrasse pas, elle a la grippe.

Moi juste la tuberculose, alors ça va.

En attendant, les Camionnettes, ça donnait ÇA!

 

 

Troll n’roll !

Autrefois j’étais énervé, j’ai expédié un troll.chez od et moi troll petit

Non, pas sur internet, un vrai troll.

L’espèce de créature immonde et ridicule, autant que naïve ou malfaisante c’est selon, qui a pris (agrippé à la carlingue) le premier avion disponible de la Scandinavian airlines pour nous entroller à qui mieux mieux chez nous.

En fait ce … trulc … ce macholl … ce troll quoi, me les brisait menu depuis moult lunes.

Ce gros tas c’était installé chez moi, comme ça, sans même me consulter ni aller acheter des croissants et l’Équipe le matin.

Au début, j’ai pensé à une fouine, à un quatre-pattes quelconque, quand le soir venu, le ramdam commençait au dessus de ma tête. Au plafond.

Ma première réaction fut d’engueuler les voisins du haut, avant de me souvenir que je n’en avais pas, vu que j’habite une maison. Et, à moins que l’on m’ait menti, le seul locataire c’est moi.

Et puis la maison est à moi. J’aurais été au courant.

Bon, moi je n’étais pas plus gêné que ça, mais j’ai pensé que si c’était un extraterrestre, genre Alf, il risquait de bouffer mon chat !

J’ai essayé les ultrasons, moyen parait-il infaillible pour éloigner les animaux. Ça marche ! Je n’ai pas revu mon chat pendant une semaine et moi j’étais épileptique … mais le boucan continuait le soir …

Alors je suis monté. Dans les combles. Après une expérience de spéléologie éreintante, je suis arrivé au

Troll méditant sur son âge, Theodor Kittelsen, 1911. Bibliothèque nationale de Norvège.
Troll méditant sur son âge, Theodor Kittelsen, 1911.
Bibliothèque nationale de Norvège.

bout de 2 jours ou plus, j’avais perdu la notion du temps, dans le repaire du bête.

Et je l’ai vu !

Qu’on me supprime les allocations familiales si je mens : j’ai vu un géant !

Mais une telle créature !!! Tu peux l’imaginer que dans un cauchemar ou dans Star Wars !

Un paquet de graisse avec des bras et des jambes et un nez à la Rastapopoulos! En plus ça souriait cette monstruosité !

Ses yeux torves, comme ceux d’un copain quand il est saoul, me fixaient d’une troll de manière.

Je me suis demandé combien de temps me restait à vivre avant que mon corps soit ingéré, mâchouillé, digéré régurgité et redigéré (et je m’arrêterai là pour ne pas dire chié) par ce boyau fait troll.

Mais non, la chose semblait bienveillante, à défaut d’être belle.

ERREUR !!!

Quand ça a parlé, j’ai cru que tous les égouts de Marseille se déversaient sur moi !

Punaise ! L’hallucination olfactive garantie saumon pourri de Norvège ! Du rollmops de troll version gerbe qui peut !

Alors là, d’habitude adepte du self-control (je n’aime pas être contrôlé par d’autres d’abord !), je me suis mis à le houspiller grave !

« Qu’est-ce que tu fais là gros … gros !?  (T’as vu comme je ne me con-trollais plus ?)

Dégage ! Retourne dans ta mythologie nordique! »

Et l’autre bêta qui me répond en troll (ça va, j’ai fait troll en option à la maternelle) :

« Excuse-moi petit humain (il cherchait à me vexer), je ne voulais pas déranger. Je méditais juste sur mon âge ».

(Appelle-moi con pendant que t’y es !)

-Et t’es obligé de faire trembler la maison pour méditer sur ton âge ? T’as combien d’ailleurs ?

-Je ne sais pas

-Ben alors, t’es con ou bien ?

-Oui je suis con

– Bon, ce n’est pas que je m’ennuie avec toi, mais si tu pouvais aller troller ailleurs, ça me ferait des vacances.

-Tu n’aimes pas les trolls ?

-Hé ! Ho ! Ne confonds pas tout ! C’est toi qui n’aime pas les humains. Tu voles les femmes en plus ! T’es pire qu’un Allemand à Séville ! Et si tu savais ce qu’on raconte sur toi dans wikipédia, tu te ferais tout maigre ! Tu dégages!

-Bon, je m’en vais.

Et l’autre buse de partir en chialant comme un trolley mal graissé.

Quoi encore ?

Je suis pas sympa ? Mais si, avant qu’il ne parte, je lui ai filé la liste des abonnés de « Chez Audrey et moi ».

Je n’allais tout de même pas le laisser sans logis !

Point troll n’en faut …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poétons un coup …

Quelques choses sont arrivées :

Aujourd’hui, quelque chose a fait « Spring ! » dans mes oreilles.

Puis j’ai vu une araignée qui déambulait maladroitement,

Là où je n’en avais plus vue depuis longtemps.

Après, ce fut au tour d’une mouche,chez od et moi araignée

De zozoter dans mon quotidien.

De chercher une pitance, que malgré moi je lui donnais.

Déjà viennent les abeilles, les choses à pattes,

Les êtres à ailes.

Les piafs s‘agitent, leur vie est belle,

Ils foncent comme des sans-tête,

Comme des cascadeurs un peu fêlés.

J’aime cette faune inconsciente

De la plongée,

De notre monde si cadenassé,

Dont ils se moquent ces effrontés !

Leur cœur bat, ils sont enivrés,

Car le printemps vient d’arriver.

 

Auteur: Johnny Prunelle

(Et ioho ! une bouteille de rhum !!!)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeannot « le merdeux » … et Baffie

Jeannot « le merdeux » … et son ordinateur

chez od et moi jeannotNote du rédacteur : Oreilles chastes S’abstenir ! Jeannot « le merdeux » , s’exprime avec un langage particulièrement fleuri. Jeannot c’est un « vieux de la vieille » version crado. Et sa solitude n’arrange rien. Veuf, il a aussi perdu ses amis, victimes très certainement d’abus de libations. Ce qui n’empêche pas Jeannot « le merdeux »  de perpétuer la lignée des vieux chieurs en milieu rural !

Laurent BAFFIE vs Jeannot « LE MERDEUX ».

Il ne peut en rester qu’un !!! EXCLUSIVITÉ A et M !!!

chez od et moi jeannot
JLM
chez od et moi jeannotBAFFIE_Laurent-24x30-2001
LB

LE COMBAT ULTIME !!!

On le savait : les deux hommes ne s’aiment guère.

Mais depuis peu, le mépris a laissé place à la haine. Rapide résumé de l’escalade vers les sommets du pire :

Laurent Baffie a dégainé le premier dans le quotidien « Crotte-Matin » :

« Le merdeux ? Ouais, j’ai lu le début de ses conneries dans « Chez Audrey et moi ». C’est juste un bouseux vulgaire. »

Jeannot « le merdeux » n’a pas tardé à répliquer dans Mediapack, le journal concurrent :

« Baffie ? Une tapette que je vais enculer avec ma fourche ouais !!! »

Les insultes ont ensuite été largement répandues dans les réseaux sociaux, comme des trainées de coke dans le nez.

Les pro-Baffie contre les pro-Jeannot, tous n’attendent plus qu’une chose : un affrontement direct entre le pédant urbain et le pétant rural, entre le chic et le chiotte !

Ne reculant devant rien, (ou peut-être des fois quand même …) « Chez Audrey et moi » a décidé d’organiser ce que certains plumitifs n’hésitent pas à qualifier de « Joute verbale du siècle ».

Ce que tout le monde attendait : LE COMBAT ULTIME ! BAFFIE VS LE MERDEUX !!!

En 10 et quelques rounds de questions, les adversaires vont tenter d’infliger un KO qui déshonorerait à vie le perdant et, c’est le pari, le condamnerait à porter un T-Shirt avec l’inscription « Je suis bonne » dans le dos, lors de la prochaine Gay Pride !!!

Le principe est simple : poser une question la plus conne possible à son adversaire, en évitant de copier.

Afin de parer les mauvais coups, les deux hommes s’affrontent par visioconférence, Baffie fumant le cigare dans son salon, Jeannot fumant sa saucisse dans la grange.

Vous avez compris ?

Ben moi non plus, donc c’est bon.

Baffie ayant remporté la totosse, c’est lui qui débute :

« Peut-on faire une demande en mariage pendant une tournante ? »

Jeannot, imperturbable rétorque :

« Et ma bite, c’est du Belge ? »

LB- Les gens qui ont Alzheimer se disent-ils bonjour le matin devant la glace ?

JLM- Et mon cul, c’est du poulet ?

LB- Est-il vraiment raisonnable de manger un cassoulet avant de faire un 69 ?

JLM- C’est quoi un 69 ?

LB- Comment dit-on « tout est bon dans le cochon » en arabe ?

Jeannot Le merdeux, visiblement fatigué, empoigne alors sa fiole de schnaps et après l’avoir descendue d’une lampée, rétorque :

« Quel jour qu’on est ? »

Baffie, impitoyable :

Merci à Laurent Baffie de nous coller un procès pour faire sa pub
Merci à Laurent Baffie de nous coller un procès pour faire sa pub

« Quelle est l’espérance de vie d’un démineur qui a le hoquet ?

JLM- J’en sais rien moi … combien ?

LB- Quand Zorro était de dos, Bernardo lui faisait-il des doigts d’honneur ?

JMM- Et mon cul c’est du poulet ? Merde, j’l’ai d’jà dit … euhh… 2 et 2 ?

LB- Est-ce que les sourds klaxonnent le jour de leur mariage ?

JLM- Où c’est qu’j’ai foutu ma bouteille de gnôle bordel de merde !?

LB- Si Claude François était vivant, aurait-il une voiture électrique ?

JLM- ♫Entendez-vous, dans nos campagneeuuuss ?♫

LB- Si un chirurgien esthétique refait le bec d’un canard, le volatile peut-il ressembler à une actrice ?

JLM- Tu dois sucer non, à Paris ? Enculé !

LB- Pourquoi Robespierre cul c’est pas drôle, alors que Danton cul c’est drôle ?

JLM- Hé Baffie tête de con, tu viens boire l’apéro ? J’invite

LB- (                   )

JLM- T’es sourd ? Tu te branles trop ?

LB- Non, mais comme je n’ai pas l’habitude qu’on m’invite, j’en reste coi.

JLM- T’as perdu andouille ! T’as pas répondu par une question !!!

C’est la fête dans la grange de Jeannot. Celui-ci flatte le cul de ses vaches en criant le seul refrain de supporters qu’il connaisse « Et 1 et 2 et 3 zéro !!! »  en enrichissant son chant de : « Baffie est un mange-merde ! Baffie est un mange-merde ! »

Et magnanime d’ajouter : « allez, viens quand même toquard, je te ferai goutter de la gnôle du père Léon … et je te montrerai mon puits »

Quel est donc ce mystérieux puits dont parle Jeannot « le merdeux » ?

Vous le saurez prochainement, en lisant : « Jeannot le merdeux » … et son puits !

A lire aussi: Jeannot « le merdeux » … et son ordinateur