C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 20/03/2017

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

Monaco … que de souvenirs :

Les années 50. La joie de vivre d’une jeunesse assoiffée de nouvelles sensations.

La vie devenue facile avec le succès. Les gonzesses, les bagnoles suivent.

Monaco … c’est du luxe, des drames, des aventures sulfureuses avec des nymphettes …

Comment ? Ce n’est pas la Principauté de Monaco qui est morte ? C’est le Roi Chuck Berry ?

Mince, désolé. Je change alors …

Comment ? Pas la peine ça collait aussi ? Bon ok, alors je continue …

Monaco/Chuck Berry, c’est vraiment le symbole d’une sacrée époque.

Tout a commencé avec du Jazz. Et c’est devenu du Rock. Ou du Rocher si vous préférez.

L’âge d’or fut fastueux et jouissif. Partout dans le monde on vénérait le bijou.

Personne ou presque n’avait alors l’idée de chercher le noir dans tout ça.

L’argent coulait déjà à flots … et alors ? L’unique préoccupation résidait en savoir où aurait lieu la prochaine boum. D’ailleurs, Grâce (Grâce Berry, actrice et Princesse de Monaco) a fini par faire boum pour de bon.

Un sacré « chuck » sur une route de la Turbie (je m’en souviens j’étais alors à l’aise à Èze)

Puis vint le temps des scandales, des fausses notes.

Stéphanie a chanté « Comme un ouragan » après s’être piqué les fesses sur un coussin pourtant moelleux.

Chuck avait auparavant dérapé sur quelques cousines pourtant morveuses en composant « Roll over … » bite au vent!

La Justice étant déjà laxative et surtout laxiste, Stéphanie n’a pas connu la prison.

Surtout pas de vagues, histoire qu’on ne voit pas la mer tanguer « le long des golfes, pas très clairs », comme le chantait du nez Alain Bashung.

Reste que la décadence pointait au chaud, comme un néné au froid.

… … …

parenthèse pour mon psy :

Je me souviens à Monaco, avoir versé des larmes quand j’étais petit.

Je m’étais perdu. Dans le stade Louis II (c’est pour dire comme j’étais petit). J’étais là comme un nain avec mon drapeau et le bonnet de l’AS Monaco que mon père m’avait obligé à porter !

Heureusement, les requins de la finance ne m’ont pas bouffé.

Le speaker m’a appelé. J’ai été attrapé avant d’entrer sur la pelouse et tout s’est arrangé.

En plus le PSG, alors jeune, comme moi, a égalisé (2-2 au final).

Donc tout s’est arrangé et on a bu un coup dans le vestiaire de l’arbitre, Monsieur Machin. (Très bon arbitre Monsieur Machin vérifie !)

Et depuis je ne pleure plus quand je regarde un match de Monaco.

… fin de la parenthèse pour mon psy.

Pendant ce temps, Chuck Berry sautillait toujours, tel Flip l’ami de la jeune « Maya l’abeille ».

Chuck Berry dansait comme James Brown mais avec une guitare (avec une jambe aussi).

Monaco ne danse qu’au bal.

Surtout ne pas se trémousser dans les rues monégasques !!!

Seuls les Russes en ont le droit. En fait, ils ont tous les droits. Quand on pense qu’à l’époque de Chuck, être communiste signifiait juste ton arrêt de mort … et par pendaison si  t’étais noir … tu te dis qu’il est urgent de voter Mélenchon !

Mais cessez de parler foot et politique, vous savez bien que « Chez Audrey et moi » encourage la Culture avec un grand « C ». Pas seulement celle des patates (que l’on salue au passage).

À ce propos, je vous remercie d’avoir répondu à l’appel de l’opération  le printemps des poètes de la poésie qui poètent grave.

Vous étiez, pour rappel, invités à nous envoyer quelque fantaisie en la matière.

Channel Zero

Malheureusement, vos productions, notoirement insuffisantes  en quantité comme en qualité ont débouché sur un constat … de chiottes.

Bravo la fantaisie!

Audrey m’a même confessé un doute : lettres d’insultes ou poèmes ?

Et  de demander si les Arabes n’avaient pas inventé le zéro rien que pour vous.

Je l’ai calmée en lui filant un Mars et en lui promettant que vous feriez mieux. Le  printemps arrivant pour de bon.

Ce à quoi elle a répondu en hurlant : « Tu vas voir, ils sont capables de nous envoyer des photos d’eux en rut !!!! »

Passons … sauf si vous voulez vraiment, malades que vous êtes.

Sérieux ! Fais un effort ! Tiens, au printemps, c’est la fête du cinéma. Vas-y quoi !

C’est comme un match de foot à la télé. En plus gros.

Pour finir, Audrey et moi-même vous titillons parfois, mais on vous aime.

Pourquoi ?

Parce qu’Audrey aime tous les gens, sauf ceux qui l’ennuient ou la blessent.

Moi, parce que je fais tout comme Audrey.

Et aussi et peut-être avant tout, parce que  Vous Z’ETES BEAUX

C’est d’ailleurs le thème d’une collection de Zarno, pâtamodeleur de génie, que nous approfondirons (le thème pas Zarno) très prochainement.

Avec, en exclusivité, l’interview du Maitre en vidéo !

En attendant, un peu de musique classique égayera vos chaudes prochaines journées.

Ci-dessous, deux œuvres d’art (dont une).

Bises comme les Portugaises et les morues ( respectivement ensablées et salées … ou les deux) !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s