C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 17/07/2017

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

♪♫ I want to ride my bicyclette ! I want to ride my bike ! ♫♪♫

♪♫ I want to ride my bicyclette ! I want to ride my bike ! ♫♪♫

C’est du Franglais ! C’est chouette le Franglais, tu peux raconter n’importe quoi.

Comme en Français. Ou en Anglais. Sauf que tu mélanges.

L’intérêt ?

Aucun.

Sauf pour moi à commencer un « C’est lundi ».

Bon, ça y est. Le plombier est passé.

Photo de l’intestin guerre

Il est venu. Il a vu. Il n’a pas vaincu …

2 heures il a passé à tremper sa baguette dans un trou sans rien y faire !

En désespoir de cause il a balancé un produit supposé magique dans l’évacuation.

Résultat c’est ma femme et moi qui avons dû évacuer la maison. On a aussi exfiltré le chat en urgence !

Mortel le liquide devenu gaz !

On se serait crû dans une tranchée de Verdun pendant l’invasion des doryphores. Parfum Zyklon B offert aux premiers arrivés !

Qui furent souvent les derniers partis (le temps que le pesticide à base d’acide cyanhydrique breveté fasse son effet dans les poumons).

Donc, dissoute la balayette, mais dans le cul quand même, si vous me passez cette image quelque peu scabreuse.

A part PSCHIIIIITTTT !!! ça n’a rien fait. C’était excrément gênant.

« Si ça ne fonctionne pas dans 2 heures, (car le gars s’était évidemment barré après avoir largué sa bombe H.ié) il faudra faire venir un camion-pompe à merde »  avait préconisé l’homme/ tapette à mouche.

Ben voyons … pourquoi pas un convoi exceptionnel pendant qu’on y est.

Mais c’est vrai, il fallait employer les grands moyens.

J’ai donc dit à ma femme de mettre des gants avant de se jeter dans le réseau d’épuration technique.

Histoire qu’elle ne se salisse pas les ongles.

Et finalement, ça va un peu mieux. Si sérieux ! On va partir jeudi en Albanie l’esprit plus libre.

Et là-bas, ils doivent avoir des chiottes à la Turc. C’est pratique les chiottes à la Turc. Souvent il n’y a même pas de papier. Ça ne peut pas boucher.

Bon … pour lire c’est pas terrible, mais ça muscle les jambes.

Cette semaine fut également marquée par une signature chez le notaire.

Cravate de notaire?

Là pas de souci, fingers in the nose.

Sauf que ledit notaire nous a traités d’« artistes » ma femme et moi !

Sous prétexte qu’on virait de l’argent sur le compte d’une dame de 88 ans qui nous vend une maison au Sénégal. Sans avoir l’acte de vente. Même pas une promesse écrite.

Et aussi que quand il m’a demandé ce que je faisais dans la vie, je lui ai répondu que j’écrivais pour « Chez Audrey et moi ».

Paf ! Catalogués artistes !

Oh ! Hé ! Pas gonflé l’autre ! Il nous prend 1600 euros pour hypothéquer notre maison en 10 minutes et c’est nous les artistes ! Vivement le Grand soir, qu’on agite sa tête au bout d’une pique ! Il smilera moins l’aristo !

Par ailleurs, il est sympa. Un gentleman. Cambrioleur mais gentleman.

« Je ne vous demande pas d’argent, juste un peu d’amour ! »

Sinon quoi … ha ! Oui !

Je vends mon chat du 20 Julie au 5 Auguste.

Vous verrez il est cool. Un vrai ado. Toujours dehors avec ses potes, il ne rentre que pour manger.

C’est durant ces moments qu’il est le plus câlin.

En plus il est facile à comprendre. Quand il rentre il dit « OUIINN !!! » ce qui signifie : « J’ai faim ».

Quand il a mangé il fait « OUIINN !!! » ce qui veut dire : « Je sors. Ouvre-moi la porte, je peux passer par ma chatière mais ça ‘m gave ».

C’est attachant ces petites bêtes là.

Comment des gens peuvent-ils leur faire du mal ?

Hein dis !? Comment peuvent-ils les laisser sans boire, sans manger !? Tu comprends ça. Car tu es bon.

Donc, je te laisse les clés à un endroit convenu, je remplis le frigo de bière et voilà !

Cliché

En fait, je ne le vend pas, je le prête. Sans appréhension, car je sais reconnaître un vrai ami des animaux. En Franglais, un real friand des Animals.

Alors ok, le prochain « C’est lundi » sera écrit depuis chez les Albans.

J’ai déjà prévu de ramener un stock de sous-pulls et de chemises à col pelle à tarte.

Si tu en veux tu me préviens.

Comment ça un cliché !?’

Mais pas du tout ! Et si je me laisse pousser la moustache, c’est juste parce que j’ai toujours aimé ça. Moins que ma femme mais tout de même !

Tu ne m’en veux pas si je ne t’envoie pas de carte postale, j’ai perdu ton adresse.

Bisous ioniens, méditerranéens et adriatiques.

On se quitte momentanément avec une ch’tite vidéo d’amis d’amis, donc amis, venus passer quelques jours dans les Vosges.

Les incrédibleus « Sue Ellen et l’Abominable JR » que l’ont salue bien bas (d’Ellen).

Et en parlant de bas, un monsieur du public devait avoir perdu son froc. Il n’arrêtait pas de demander « Ma culotte, ma culotte! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s