C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 16/10/2017

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

Paf ! Je vais m’éclater au Sénégal.

Doublement. Et même trippement si l’avion s’explose aussi.

Et pourquoi donc je me tire ailleurs Sénégalais ?

Premièrement, parce que la capricieuse, séduisante et coquine météo, aura eu beau jeter ces derniers jours d’ardents rayons de soleil dans les yeux de nous la France, je doute que cela dure. À se demander si la neige ne menace pas.

Non rien. Je ne lâcherai rien. Même une attaque perfide dans le dos comme celle qui m’a privé de Dijon/PSG samedi dernier ne saurait me retenir.

Je pars. Comme l’a chanté autrefois un monument à pattes de la variété bleue, blanche et rouge de honte : « ♫ Je ne m’enfuis pas je vole … na na ni na na na … ♫ ».

R-1040429-1187116495.jpeg
Artiste dont un gars du staff n’est pas sympa. Lui est carrément con.

Même si ce n’est pas très bien de voler.

On t’en coupe une pour moins que ça dans certains pays.

Oui une main. Ça ne plaisante pas. Et ça fait mal rien que d’y penser.

Mais je ne voyage pas au Sénégal juste pour ne pas rester ici. Ce serait réducteur. Non et c’est la deuxième raison de mon nouveau petit périple:

C’est rigolo là-bas. Quoique ce ne soit pas le terme le plus approprié. Certes ça l’est rigolo ; tu souris ou tu te fends la pipe au moins plein de fois par jour si ce n’est plus, mais rigolo n’est définitivement pas le terme que je cherche.

Bon … si tu as une idée tu me l’écriras ok ? Merci.

Sérieux c’est cool le Sénégal. Tu te croirais dans certains quartiers de grandes villes.

Mais au Sénégal on ne stresse pas. On tresse. Et c’est déjà assez fatiguant.

Tu veux que je te raconte mes vacances d’affaires qui débutent ce lundi ?

Alors 8.30 taxi pour la gare … oui je commence par le début. 09.04 train Épinal/Nancy. Clope. 10.10 Train Nancy/Paris gare de l’est. Clope. Vers midi bière/sandwich. Marche pour la gare du nord (15 minutes. À mon rythme 25). RER B/Antony. Antony/Orly sud par Orly Val. Clope. Clope. Téléphone. Bière. Clope. Kof !Kof ! Fouille archéologique de ma valise, douane zoll papir biteu, danke embarquement. Assis dans l’avion. Les retardataires sont des attardés !!! 17.30 décollage. Bière. Poulet yassa. Film. Sommeil. Dodo. Arrivée 20.56. Douane. Bonjour Missiou Éric ça va ? Et la famille ça va ? Et le travail ça va ? – Et ta sœur Kibbalbeur ça va ? Dieredief merci ! Accueil femme. Ami aussi. Retrouvailles. Bière (une grande Flag ) en bord de mer.

« Elle est où Audrey? »

Pas peur du vide. Sensation de plein. Bonheur.

Bon, je vais tout de même en garder pour la suite car « The future is unwritten » … non plus !

Et Audrey dans tout cela ? Décidément tu ne peux pas t’en empêcher !!!

Eh bien Audrey est invitée. Depuis qu’on n’a jamais été ensemble, elle a un copain solide et sympa. Et ils peuvent venir quand ils veulent aux frais de la Princesse (je précise que Princesse n’est pas un petit nom que je donne à Audrey. Ni à moi d’ailleurs).

Si tu veux tu viens.

Toi on verra. Si tu formules une demande express pourquoi pas. Mais non pas toi en fait. Mais toi oui si tu veux. Enfin tu fais comme tu le sens …

Et là je saute du coq au cancre sans h. Tu as vu le prix des maillots du PSG ? Non ? Même avec 10% de réduction ça fait cher et chier ! Si ! Tu verras. Je vais peut-être songer à compiler les tenues au Sénégal. Parce qu’ici chez nous les coqs, le club rouge et bleu de Neymar le footballeur est en rupture de stock.

Alors qu’au pays des Lions de la Teranga qui sont comme chacun sait verts jaunes et rouges, c’est plutôt l’offre qui est supérieure à la demande. En contracté une offrande.

Pour combien de temps ? The future nous le writtenera.

S’il n’a que ça à faire le futur. Parce que le présent va lui donner du boulot !

Entre l’échauffement de la marionnette-trompette, les propos acides, le chômage qui est dû et la non-communication actuelle d’ACHAB avec « Chez Audrey et moi », ça risque de réveiller Macfly et le docteur Who pour le tripoter le temps !

Car même le passé s’y met pour envoyer des coups de bâton dans les roues du futur.

Hé !? Les nationalistes c’est quoi sinon des vomis de plus vieux qu’eux ? Du dégueuli réchauffé ! Beuark!

Mais arrêtons les fâcheries, ça rend plus moche. Si cela reste dans le domaine du possible pour certains. Tu vois à qui je pense …

Mais si … au boulot … oui lui … elle aussi … rebeuark ! Je suis d’accord, c’est laid.

Si je te dis que je suis entrain d’achever ce « C’est lundi » dans l’avion à côté d’une grosse black tu me crois ?

N’aie pas peur. Sois logique.

Je te laisse 30 secondes top ! …

Non tu dis ? Tu ne me crois pas ? Pourquoi ?

Parce que tu penses que je n’ai pas assez d’inconscience semi-professionelle pour ça ?

Ou parce que tu te dis qu’à cette heure je ne suis pas encore ou plus dans l’avion ou que tu crois savoir que le Boing s’est écrasé et que dans ce dernier cas je suis un garçon dispersé ?

Attention un indice ! « Chez Audrey et moi » n’est pas diffusé en direct.

Un indice supplémentaire parce que c’est toi : je peux corriger un article quand je veux.

Non mais sérieux il a pas une tête de con le Nancéien qui se la pète avec son avion qui n’a même pas une aile ?

 

Donc ? Oui … non ?

Gagné !!!

Tu as remporté le droit d’abonner un voisin au blog en lui faisant avaler que c’est payant et que pour lui c’est – 50% parce que tu le parraines.

Pour connaître la réponse vraie crachée sur la tête de tes enfants (j’aurai pu dire sur celle de ta mère mais je respecte) tu attendras. Genre la semaine prochaine si je me relis.

Ben quoi ? Tu réfléchiras au moins. Tu en parlera autour de toi. Avec un peu de chance tu te feras des connaissances. À défaut d’amis. Tu créeras du lien social en fait.

Et ça nous fera de la pub. En Anglais de la bistrot.

Mais je m’égare (de l’est évidemment).

Pour tout dire, j’ai hâte d’y être.

Et ce n’est pas que je m’ennuie avec toi brillant gagneur, mais je dois boucler ma valise.

Comment ça je me suis vendu je ne suis pas dans l’avion ?

Mais … si …

J’ai demandé à l’hôtesse de l’air … si je pouvais aller voir dans la soute pour … border mes bagages !

Tu vois ? J’y suis !

Et pour 1 mois 1/2. Le temps pour convaincre un employeur.

Bisous bleus et nuages-blancs à l’horizon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s