C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 26/02/2018

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫ Oh morille! Si tu savais … ♪

« Good golly Miss morille ! » trompeta un jour farci à mort, un champignon ni beau ni bolet à sa voisine de lit de mousse.

« Que me veut cet être vulgaire ni végétal ni animal ? » songea la douce au pied menu, elle-même poussée au pied d’un arbre chenu planté par quelque chevelu.

Et de décider que n’ayant pas compris la subtile référence à un morceau de Rock’Roll vieux comme une autenthique jupe plissée, s’il devait y avoir du spore, ce ne serait certainement pas avec ce Mickey maousse, rouge du chapeau et plein de points blancs . Avant de décréter qu’ « autant se faire un champignon tigre avec du beurre, on sait au moins d’avance à quoi s’ en tenir. »

Que nous apprend subtilement cette poétique farce buissonnière ?

Rien ; je vous l’accorde.

Mais si on ne peut plus parler pour ne rien dire maintenant …

« Un livre invisible ne dis-tu pas Bernardo? »

C’est comme imaginer un Zorro aveugle.

Comment Bernardo pourrait-il expliquer à Don Diego de la Vega que sa braguette est ouverte ?

Et que cela pourrait se révéler gênant avant d’aller visiter la Señora Montes de la agua fresca y del pur corazon ?

Surtout sans slipo. Comment ?

Je vous le demande humblement. Comment ?

Si je m’égare, vous me le dites, j’en tiendrai compte. Un jour peut-être.

Non mais … escusez-moi, mais c’est vachtement difficile pour écrire de se détacher aisément de l’environnement dans lequel on évolue présentement.

Ou des fois c’est l’inverse. Ce qui ne change rien fondamentalement.

Ainsi ici dans le pays dont la capitale est Dakar, même les Wallons ne savent plus hachpailler un Français correc !

Ça barre dans tous les sens ! Tu parles en mélangeant 4 mots et 5 images. Un verbe quand il ne fait pas trop chaud !

« Avion-Brr-toubabs-plus-niata-aéroport-15minutes-comme-Dakar-bientôt-Ousmane-belle truite-sole-lotte-mille 750-gougnoul-oui tu peux … »

Bon, ça prendrait la journée à développer tout cela, en gros ça signifie que le nouvel aéroport est situé à quelques minutes de Popenguine mais que l’on n’entend pas les avions, que le tourisme semble reprendre malgré que ça magouillera bientôt au nouvel aéroport comme à l’ancien de Dakar, qu’ Ousmane nous amènera demain des truites et des soles fraîches à 2 euros 50 le kilo, que dire tu es un gougnoul à un noir ce n’est pas gênant et que ça caille. Tout est relatif. À 25° au réveil, je prends.

Et je ne peux que vous livrer cette confession :

Pomme de terre stagiaire

les truites de mer grillées au barbecue ce soir, juste accompagnées de sel et d’un peu de beurre valaient à elles seules le détour.

Manquaient quelques patates sous la cendre, mais on y pensera la prochaine fois.

Je vous raconterai la suite lundi !

Un peu court jeune homme me direz-vous.

J’en conviens.

Mais il se fait tard non ?

Alors vite ! Profitons !

Bisous océaniques

Publicités

C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 19/02/2018

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

« Quel avenir pour nos enfants ? » s’interrogeait récemment le voisin de ma cousine, en la matant jouer à la Wii depuis sa fenêtre.

Champignon Lalère

Et de conclure (oui … juste conclure).

En parlant de voisinage, c’est chouette aujourd’hui Macky Sall (notre président du Sénégal à nous qu’on a au Sénégal) est sorti de sa réserve habituelle.

Pardon je voulais dire de sa résidence secondaire de Popenguine (sur la petite côte à 60 kilomètres au sud de Dakar).

Jovial et sympa, tel est Macky. Sans péter plus haut que son baobab, il va au contact de la population.

Avec un 4X4 muni d’un pare-buffle certes, mais il y va au contact.

« Je lui envoie mon 06 t’es sure? » – Oui oui! il t’a matée grave!

Ok ok j’ironise et frôle le propos colonialiste, voire raciste de base. Sauf que je suis tout l’inverse d’un envahisseur refoulé qui ne bougerait même pas le petit doigt.

Je n’appartiens pas à la caste du «roumi » ou autre « toubab » éternellement meurtri. Encore et toujours énervé par les événements d’Algérie en Indochine et dans sa ferme du Poitou.

En vrai je n’ai que faire des colons irrités.

Et de manière plus large, des « bons» citoyens qui se trompent de combat. Ce sont eux qui m’irritent.

Exemple lu via internet dans Vosges matin, le seul quotidien papier survivant dans le 88.

Quelques 600 personnes se sont mobilisées il y quelques jours pour manifester devant la Préfecture des Vosges à Épinal. Très bien ça !

Parce que pour faire se déplacer 600 Vosgiens il faut au minimum une cause noble, humaine, fédératrice !

« Dégage escargot! »

L’expulsion de quatre familles venues d’un ailleurs pourri qui ne demandaient qu’à essayer de vivre mieux ou l’enfouissement tout proche (à Bure) de déchets nucléaires garantis très longue durée dont on ne sait plus quoi faire sinon les mettre dans un foyer de jeunes irradiants. Au moins une revendication sociale bien sentie (sans pour autant puer), une vague de licenciements dans le secteur du remonte-pente entre autres calamités …

Là tu attends la mobilisation (car c’est ça la vraie guerre) !

Mais non … c’est le passage de 90 à 80 kms/heure qui déchaîne les passions. On est même proche de la haine. Ou pire, de la violence sur radar.

On dirait que, non seulement tous les gens passent leur journée à rouler sur des routes secondaires, mais qu’en plus, on a enlevé leur fils pour le violer à vingt-huit dans un terrain vague. Et même que la vidéo publiée sur les réseaux sociaux serait de mauvaise qualité !

« Oui mais je vais mettre plus de temps … » Pour quoi faire ? t’es déjà un escargot ! Prends l’avion !

« C’est vraiment toi papa? »

Merde ! Il y a des priorités ! Et « perdre » 3 minutes pour aller au boulot, ce n’est pas mieux qu’en faire gagner une ! Pas une minute ! une vie !

Et en parlant de priorité, je me rends bien compte que tu t’énerves tout seul et que je me dois donc de continuer ce « C’est lundi » de façon plus ludique.

Je te dis ça à toi mais tu le sais déjà, entre blancs en Afrique, les blagues fusent. J’y suis en ce moment et j’ai constaté une légère tendance :

Celles sur les noirs s’épuisant au fil des épées qui fréquentent les bars, on en revient aux blagues plus classiques et néanmoins aussi fines sur les chapeautés de la kippa :

« Tu connais la différences entre des chaussures en magasin et des Juifs ? »

-Non

-Ben y en a plus en 39 qu’en 45 !!!

-Mouhharrf !!! T’es con toi ! Elle est vache celle-là mais elle est drôle !

Stagiaire joueuse

Alors ? Tu as vu comment tout peut commencer gentiment et partir en quetsches (une variété de couilles) quand on s’énerve ?

Mais ce n’est pas grave rassurons-nous. On remet en place la peine de mort demain et tout va s’arranger. Prenons exemple sur le président/philosophe de la première puissance mondiale. Restons zen et écoutons sa parole si touchante, notamment après une énième tuerie au fusil d’assaut :

« Le problème, ce ne sont pas les armes ».

« Bordel qu’est-ce que j’ai foutu cette nuit? »

Pour finir, ne croyez-pas que ma légère mauvaise humeur (toute provisoire) provienne d’une injuste défaite au Yam’s après un barbecue au soleil en bord d’océan.

Non non non vous n’y êtes pas du tout (et c’est d’ailleurs dommage).

Je suis juste un peu contrarié. Par quoi, je ne sais pas. J’y réfléchirai peut-être demain. Après un plongeon dans la piscine post-petit-déjeuner. Ou pas.

Bisous désolés mais ensoleillés

C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 12/02/2017

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

Ne nous mettons pas le doigt dans l’œil jusqu’au coude !!! Mettons-le ailleurs.

Salut vous, ça va ?

Moi bien. Tellement bien même que cela me semble louche.

J’ai un tout petit peu de mal à imaginer que demain soir je me prélasserai comme un tourtereau tourteau en bord de mer avec ma belle étoile, attendant un crabe violoniste qui nous jouera une aubade sous la fenêtre du ciel. La veille de la Saint-Valentin (gif woaw y a pas de verbe dans la dernière phrase mais ça assure !).

Ça vous fait une belle jambe ? Très bien, ça vous en fera au moins une.

Stagiaire de Saint-Valentin

Roohhh … je fais mon polisson (gif je me marre comme une baleine qui aurait vu Achab). En vrai je compatis. Attends, j’ai un doute … je vérifie … alors … Le verbe compatir est transitif indirect et intransitif … voilà voilà … j’ai bien fait de vérifier.

En gros je pense à ceux qui restent au congélateur. Toi entre autres ! Tiens bon, il y aura des jours mieux.

Et tu sais quoi ? Ça n’a rien à voir, mais je ressemble à ma mère des fois. Un de ses trucs, c’est de dire :

« Je ne sais pas pourquoi, mais en ce moment je n’arrête pas de penser à … » et elle me sort des souvenirs de faits ou de périodes qui datent d’il y 30 ans pour les plus récents; les plus anciens ayant 90 ans ! Des fois je me demande si ma mère ne boit pas du carbone 14.

Donc, en bon fils, je copie. C’est ainsi que je me souviens d’un pote de l’école primaire qui s’appelait Félix. Il était marrant Félix. Il était tout petit et il courait très vite.

Notre maîtresse s’appelait Madame Poulet. Mais on s’en fout de Madame Poulet, le sujet étant Félix.

Frimeur à voix insupportable

Pourquoi parler de Félix ? Mais parce que c’est sa fête ce lundi boudiou !

Muscle ton éphéméride aussi !

Donc fêtons les Félix sans plus attendre (tu peux mettre le son de la vidéo au maximum pour partager avec tes voisins ou tes collègues de travail) :

Vivement la Sainte-Audrey …

Qu’on se marre … CRRCCRCCRR !!!

Et puis tiens ! Je n’en peux plus d’attendre, je fête la Patronne tout de suite. C’est un peu tôt, sa fête ce n’est que le 23 juin ? Oui mais imagine que mon avion soit pris dans des embouteillages et que j’arrive en retard. Qui sera viré hum ? Moi bien sûr. Éjecté comme un pauvre stagiaire qui se serait planté dans les photos d’illustration. Cul botté, fierté oubliée, déchéance annoncée, main tendue comme un slip kangourou pour mendier.

Donc je fête :

Alors ? Oui je sais, Audrey Tautou n’arrive pas à la cheville d’Audrey Toucourt.

Sinon quoi … ma voiture va bien. Ma femme aussi. Elles ont passé brillamment la deuxième contre-visite du contrôle technique. Juste quelques menus problèmes à résoudre. Ça coûte un peu cher mais ça roule.

Ce qui nous amène tout naturellement au 14 février.

Un jour important pour tous les amoureux du PSG.

Je ne sais pas qui a inventé la Saint-Valentin, mais il aurait pu prévoir que ça tomberait un jour de gros match. Il aurait pu caser ça un 25 décembre ou un 14 juillet quand il ne se passe rien.

Mais bon, « quand faut y aller … faut y aller ! » comme disent les incontinents. Que l’on salue au passage !

Voila, ne reste plus qu’à envisager de remplir ma valise de 2 ou 3 bêtes trucs, imprimer ma carte d’embarquement et demain zou !

Je vous écrirai.

747 bisous !

C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 05/02/2018

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

Hey comment tout va bien everbody ? Wok and woll ? (comme on dit en cantonnais ou 鍋 and woll en chinois simplifié) 

Les scories du week-end commencent à s’ évacuer de ton petit corps fatigué je suppose. Ouf !

Et puis le lundi au soleil c’est une chose plus agréable qu’une chanson idiote de Claude François avoue.

Personnellement, mourir de froid en pleine lumière me botte plus que trépasser au chaud, moisi par l’humidité dans le noir.

Imagine : tu participes à une épreuve de saut à skis aux Jeux olympiques d’hiver. Tu es abattu en plein vol par un chasseur grogué (à la prune). Tu ne seras pas champion mais ça en jette un max !

Toi en plein envol

Alors que si tu glisses benoîtement sur une bouteille et que tu te casses le cou dans ta cave sans éclairage, tu deviens un champignon. Une vraie trompette de la mort.

Mais mourir au chaud dans la lumière reste le must. Demande à Jeanne d’Arc.

Dieu nous remercie, nous sommes vivants !

Ce qui me remplit de fierté ! Pas que tu sois vivant soyons clairs, je n’y suis pour rien.

Non je suis juste fier de vivre parce que ça permet d’effectuer de grandes choses. Tu peux t’avachir sur un canapé, regarder la tèvè, manger des chips, te préoccuper des enfants et du chien que tu n’as pas. Non c’est bien de vivre.

Tiens ?! Demain c’est Saint-Gaston. Ne t’inquiète donc pas si tu reçois plein de coups de fil. Car ce jour là …  ♫ Y a l’ téléfon qui son ♫

Pmeuppmeuppmeuppmeueuuuuppp …

Il faudra peut-être qu’un jour, j’arrête les jeux de mots à deux balles.

En plus, dans le domaine la concurrence est terrible !

Tu as vu le titre du film de cul (tu peux dire aussi film X ou pornographique si tu es gêné) qui passe ce mois-ci sur Canal ?

«  Bruce d’anus » ! Sérieux vérifie !

Ah ! Tu as vu le film ? Pas moi. Je l’ai juste enregistré parce que ça m’intrigue. Et alors, comment il est Bruce ?

Comme quoi l’univers du jeu de mot est dur.

Alors … résumons-moi.

Dans ce « C’est lundi » j’ai déjà abordé plusieurs thématiques :

  • Les problèmes climatologiques

  • Les rapports entre l’Extrême-Orient et la musique des blancs (rapport au Wok)

  • L’Existentialisme, la Vie/la Mort

  • La mycologie, une maladie honteuse ?

  • La Sainteté et les techniques de communication post-télégraphe

  • « J’aime le sport »

    L’humour et sa valeur marchande

  • L’américanisation des prénoms

  • La poésie de la pénétration

On ne dirait pas comme ça hein ?

Bon, j’entends d’ici les contradicteurs, les malveillants, les sournois, les pas drôles, les médisants, qui affirmeront sans rire, jaloux aigris qu’ils sont, qu’une fois encore, je n’ai su parler que de la pluie et du beau temps, de cul, de punk (même pas vrai je n’en ai pas parlé), que mes blagues sont aussi pourries que mon cerveau, que je ne suis pas rasé, que je vais bientôt écrire un truc sur le sport, sur Audrey, sur les stagiaires que sais-j’-encore …

M’en fous !!! Que des faussetés !

Et tiens, je m’en vais.

Qui a pris un stagiaire pour les photos d’illustrations? VIRÉ !!!

Je m’en vais vous causer d’un sujet qui me tiens particulièrement à cœur, cela étant certainement dû à mes origines :

Les relations Franco-Ibériques.

Je m’en suis rendu compte récemment : je suis bien concerné.

Car après avoir écorcé mon arbre généalogique, j’ai découvert que j’avais des ancêtres … Français !

Et même des grands-parents Français !

Mais, cerise sur le pompon (très chic ça), mes parents sont incontestablement Français.

D’où cette conclusion : je suis Français.

Et donc impliqué dans la troublante histoire des relations Franco-Ibériques.

Tu vas me dire : « Qu’est-ce que viennent foutre là-dedans les Espagnols ? »

Je te répondrai, tout d’abord de me causer meilleur et ensuite que tu es tombé de la planète lune si tu n’es pas au courant du conflit imminent entre nos deux pays. Il éclatera mardi en 8 ! Le 14 de février !

Real Madrid/PSG !

« Y vont faire bobo à Cristiano lé Parissainyérmain? »

Ça sent la boucherie dans les arènes. La nouvelle guerre d’Espagne à l’aller, la bataille de Paris au retour !

J’ai hâte d’être à Dakar pour voir les deux actes du drame (j’y serai le 13 pour m’échauffer).

Sur un écran miniature … les Madrilènes feront encore plus petits blancs.

Et chouette ! le premier match tombe le jour de la Saint-Valentin. Avec pour conséquence, une économie de resto non-négligeable.

Rohhh !!! Je beulâague !!! Bien évidemment que je paierai un restaurant (enfin un repas) à ma chérie. Mais pas le soir là.

En attendant, riez gai.

Bisous, hum … chauds il faut bien ça.