C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 28/05/2018

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

ATTENTION VIDÉO À LA FIN !

« Hâte-toi donc Tournibouchet ! Ne fais pas ton gros patapouf ! Tu veux que le méchant Zikmux nous attrape avant que nous n’ayons mis son abominable formule en lieu sûr !

Houf ! Han ! (Tournibouchet fait tout son possible pour courir plus vite mais il est un peu gros)

  • Hé dis donc toi ! Je voudrais bien t’y voir Malinousse qui fait son petit malin ! Je suis enrobé et en plus je te ferais remarquer que j’ai un boulet attaché au pied droit ! Alors arrête de te moquer de moi !
  • Tu as raison Tournibouchet. J’avais oublié que tu n’avais pu te déchaîner dans la noire cave où Zikmux nous a tendu un piège machiavélique de terreur ! Heureusement, grâce à notre débrouillardise, nous avons pu sortir de ce traquenard par le soupirail laissé entrouvert par notre copine Mimi !
  • Quel savant fou et horrible ce Zikmux !
  • Tu l’a dit bouff … non rien. Tu l’as bien dit. Il est ignoble ce savant fou ! Mais hâte-toi quand même. Il ne nous reste que quelques hectomètres avant d’atteindre la lisière de la forêt bleu-foncé qui nous servira de cachette !
  • D’accord Malinousse ! Je ferai de mon mieux pour me hâter plus vite, nonobstant le boulet qui enserre ma cheville à droite !
  • Je te reconnais bien là, brave Tournibouchet ! Allons ! Courage ! Fuyons ! »
Apprenti grêlon

Oops pardon vous êtes là !

Désolé, j’avançais dans la lecture d’un ouvrage passionnant : « Tournibouchet et Malinousse sont de très bons amis » paru dans la collection « Je suis grand je sais lire sans me toucher la nouille comme si j’avais envie de faire pipi ».

Je vous le recommande.

Sinon ça va ?

Moi oui.

On vient de se prendre un de ces orages de grêle sur la tronche dans les Vosges, si fort qu’on aurait cru que ta dernière heure était arrivée ! C’est tout juste si on ne se demandait pas si les Allemands n’avaient pas décidé de revenir nous bombarder !

Fuck ! Les balles de ping-pong étaient blanches mais pas à blanc. Tu n’avais pas l’odeur (cela n’a senti la terre sèche mouillée qu’au bout d’une demi heure) mais il y avait le bruit.

Stagiaire au travail

Je te le ferais bien le bruit, mais j’aurais l’air bête.

Sérieux c’était impressionnant. D’ailleurs les carrosseries de voiture ont été désagréablement impressionnées.

La taille des grêlons ? Moyenne. La grosse Bertha en envoyait des plus gros.

Mais ça canardait fort.

Et forcément cela a inondé menu ! Les pompiers sont dans la rue ! Tout baigne !

Enfin quand je dis dans la rue, je devrais plutôt écrire À la rue.

En même temps … on ne peut être partout.

Je vous invite à consulter le site de la tévé du département (salut les gars!) Vosges Télévision pour en voir plus. LE JOURNAL

Et tiens puisque je suis dans la publicité, vous pouvez aussi y voir ce lundi, un reportage sympa sur le stage de l’équipe de football du Sénégal à Vittel.

Stagiaire en vacances

Les lions de la teranga préparent la coupe du monde qu’ils vont, n’en doutons pas, voler comme des hyènes ! Sacrés eux !

Si je vais les voir je vous tiens au jus.

Ok. Ce n’est pas que je m’ennuie, mais j’ai un bouquin à continuer.

« Tournibouchet et Malinousse sont de très bons amis »

Je vous le lis si vous voulez.

Tiens! Je vous le fais à la C8 « Au cœur de la nuit ». En vidéo !

Bisous grêlés !

 

 

Publicités

C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 14/05/2018

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

C’est lundi et j’ai l’impression que depuis trois jours, on me donne des coups de couteau dans le ventre et dans le dos.

Alors les coups en eux-mêmes ça fait mal ok, mais le pire c’est que ça se passe en continu ou presque.

Et le temps que les cachetons fassent leur petit effet, tu as le loisir de définitivement haïr toute forme de torture.

Vache ! J’ai connu quelques grosses douleurs, mais cette forme là est particulièrement détestable.

Tu pleures ta race de martyr. Tu réfutes à jamais l’idée qu’un dieu puisse exister, tu manges tes mains.

Non mais je te jure ce n’est pas très très bien.

Bref j’en chie. J’écris ce « C’est lundi » et ensuite je me laisse tomber une enclume sur la tête pour pouvoir dormir.

Allez ! Haut les haut-le-cœur !

 » Ils vont tout casser chez moi ! « 

Cette semaine s’annonce chaude. Aujourd’hui Trump a commencé par terroriser la planète et ce n’est pas fini, demain le soleil va avoir des velléités de retour, mercredi l’Om va tout casser chez Jean-Michel Aulas, jeudi Daesch va attaquer les étudiants dans les facs occupées, vendredi c’est poisson et le weekend c’est ravis au lit.

Quand vais-je avoir le temps de passer un scanner et un entretien d’embauche, d’aller chez ma grand-mère manger des pommes de terre et des haricots pourris bouffés par des souris, avant d’être hospitalisé ?

… … … …

Veuillez m’excuser pour cette interruption momentanée du programme …

Ça ne s’est pas vu ?

Cool. J’avais de la visite. Mon grand frangin.

Il fallait s’y attendre, ma sœurette a cafté. Elle lui a téléphoné pour lui dire que j’avais mal à mon corps comme un chien a mal à Médor.

C’est sympa mais ça retarde la parution du « C’est lundi ».

Je déconne. Ça m’a fait du bien d’avoir quelqu’un. Surtout mon frère.

Parce que la nénette de TOUPARGEL qui m’a appelé alors que je m’endormais, je l’aurais bien traitée de tous les noms :

« Glaçon d’avril (même si on est en mai) ! Moule persillée ! Cuisse de grenouille! Pizza 4 fromages familiale à enfourner sans décongélation ! »

Mais cela aurait risqué de refroidir nos relations.

Comme avec le livreur TOUPARGEL. Faut dire qu’il est concon lui.

 » Il est beau mon camion moi je l’aime bien « 

Je donne comme horaires de livraison 12 heures/ 13 heures.

Et lui, il vient à 9 heures en me sortant une excuse à deux balles. Comme : « J’ai vu votre voiture devant chez vous, alors je me suis dit que vous étiez là ! ».

100 fois il m’a fait le coup !

Un jour il s’est fait remballer menu. Moi je dormais au fond et les Diego Pallavas squattaient un peu partout dans le reste de la maison. Notamment devant la porte d’entrée (et de sortie).

Comment ils ont dû le jeter !

Bon, du coup ma commande est repartie avec lui, mais depuis il vient à la bonne heure c’est à dire 14 h. Oui j’ai changé. Rien que pour le faire suer. Qu’il rentre chez lui plus tard à la fin de sa tournée.

De toute façon personne ne doit l’attendre. Il est toujours en  avance le retardé mental.

Non mais le sommeil est sacré mince ! Je me le dis d’autant plus que depuis 3 jours, tellement j’ai mal que je ne dors plus. Ou un peu. En conduisant.

Rapport aux comprimés pelliculés à la codéine que je m’envoie pour ne pas hurler pendant des heures.

D’ailleurs je vais dire stop ! pour aujourd’hui.

Je n’arrive pas à trouver la bonne position pour poursuivre et je risque de devenir méchant.

Et comme je tiens à ce que nos relations restent chaudes, je vous bise dès maintenant.

Salut les champions de la Coupe !

 

 

 

 

C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 07/05/2018

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

Ouais salut ! Tu parles espagnol ? Moi couramment.

Enfin en courant je veux dire. Ou quand j’ai des hémorroïdes. Ça fait hay!hay!hay!hay !

Pourquoi aborder ce « C’est lundi » par le biais de l’espagnol ?

Aucune idée. Mais pourquoi pas après tout. Demain c’est le 8 mai. Mais si tu sais le 8 mai … la fête nationale de la France de une semaine après le 1er mai.

Ça cause quand même le 8 mai.

Les Américains se sont battus dans les années 40 contre les Allemands sur terrain neutre: la France.

Et paf ! Le 8 mai ils ont signé la fin de la partie. Et nous comme on était témoins, on a signé aussi.

En fait on était plus ou moins neutres nous autres.

La neutralité étant vécue différemment dans le sud que dans le nord.

On était plus ou moins collabos.

En très gros, t’avais la France « libre » au sud qui pouvait négocier le prix des transactions avec nos amis envahisseurs et envahissants, alors qu’au nord tu avais la France « occupée » qui avait plus de mal à discuter du prix du beurre.

Mais ne cassons pas du sucre sur le dos de nos aînés. Ni sur celui de leurs femmes (au pluriel car il y avait les filles aussi).

Espagnolette aujourd’hui donc.

C’est con, je n’ai rien à dire sur l’Espagne. Sauf si on parle sport. Mais non. Les cicatrices sont encore pleines de pus :

Séville 1982 (tiens!encore les Allemands !), PSG 2016/2017/2018, Raphael Nadal (15/1, 40/00, set et match) dopage à la tortilla magique … bref.

J’ai autant envie de parler de l’Espagne que de l’Italie.

Pourtant je parle couramment l’italien. Je cours à vélo même ! Non je déconne. Pour l’anecdote, j’ai appris une chanson en italien et basta tutti va fanculo.

J’aime juste leur jambon. En parlant de cela, la seule personne avec laquelle je n’ai pu communiquer oralement était italienne. Une fille a priori normale, mais on n’a jamais réussi à se comprendre.

Pourtant je demandais juste le chemin ! C’était dans les coins de Chieri, une ville jumelée avec Épinal dans le 8.8.

T’aurais dit une poule face à un couteau ! Rien nicht kedal ! Pas moyen de se comprendre.

On était comme deux saucissons pendus un peu au dessus de la botte ritale en fait.

Arrivedeci …delà . Ou bella ciao si tu préfères.

Parlons plutôt des spécialités locales.

Samedi il y avait concert à Saint-Dié-des-Vosges.

Alors en tête d’affiche, nous avions les RAMONEURS DE MENHIRS.

Bon … perso ça me gave. Je ne parle pas breton, je n’ai rien compris.

Le top était la première partie (il y a eu des choses entre les deux groupes, mais j’avais piscine).

HYSTÉRIE COLLECTIVE.

Ouah le kif !

Badaboum la basse et la batterie ! Deux grattes d’enfer et un chanteur en forme olympique.

Sérieux les mecs n’avaient « droit » qu’à une ½ heure de jeu (bon ils ont un peu étiré le temps).

C’est n’imp !

Le public les aurait écoutés mille heures (au minimum) !

On y reviendra à coup sûr, car c’est juste très très bon et il n’y a pas photo.

Mais si que je suis sot parfois, il y a photos (au pluriel parce qu’elles ont été prises par des filles) !

Bisous punks