C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 18/06/2018

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

Si tu savais la patate que j’ai eue ce lundi, tu me friterais !

Patate pour me lever, patate pour aller acheter des clopes et du gazole, patate pour vider les poubelles. Je te promets, cela ne m’a pris que la journée.

Patate vedette

Alors ok, j’ai passé un peu de temps sur mon ordi.

J’ai commencé à compiler des photos et monter des vidéos prises pendant une fête.

Celle organisée par un ami-Manu mi-ballab pour ses 50 ans.

Punaise comme c’était bien !

DJ RIATRICK, ONKOPOST, HYSTÉRIE COLLECTIVE et plein de gens venus pour s’amuser et saluer leur pote. En plus il y avait sa famille.

Ça l’a fait je pense pour 90% des présents.

Les 10% qui restent constituant une énigme.

Patate stagiaire en maillot

Quant aux absents …

Et la fête de la musique c’est jeudi !!!

Nous reparlerons de tout cela.

Mais je vais me préserver.

Régime sans endive pendant 3 jours et juste un soupçon d’épinard.

Je m’autoriserai tout de même un peu de soupe de légumes parce qu’il n’est pas question de renoncer à quelques plaisirs de la vie. Ceux qui apportent un brin de fantaisie à une côte de bœuf. Avec des patates.

Et tiens ! Je compte aussi regarder des matchs de foot. Pour ma culture personnelle.

Je sais … cela demande une grande volonté. Et nécessite une discipline fer. D’où les épinards.

« Restons simples. Appelez-moi juste monsieur »

Et toi ? Ça te rase les maillots ?

Ah ! Tu te rases le maillot ! Désolé j’avais mal compris.

C’est vrai que, vraiment mine de rien, l’été approche.

Et que le foin ne doit pas déborder de la charrette.

Patate et son vomi

Surtout quand tu supportes ton maillot de bain.

À cette heure, je pourrais parler de choses tristes qui révoltent (comme la défaite in extremis de la Tunisie face à l’Angleterre ou du cours exorbitant des produits de base comme les Camel paquet souple). Mais non.

J’ai la patate douce et j’ai envie d’adoucir la viande.

Donc ça ira pour aujourd’hui.

Surtout j’ai plus parlé en 2 jours que dans toute ma vie (comment ça j’exagère ? Oui tu as raison).

Donc des bisous et encore des bisous Rock et ska.

Et paf ! Audrey appréciera !

 

Publicités

C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 12/06/2018

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

Femme urbaine

Cette semaine, j’ai envie de me montrer urbain. Voire bonhomme. Non pas que je sois totalement ours au quotidien.

C’est juste que je suis volontiers taciturne quand une période me fait suer.

Là non.

La fatigue bien présente (le temps peut-être?) reste somme toute acceptable.

Voire « bonne » comme on dit quand on a couru 10 bornes ou quand on  qualifie une femme canon (elles détestent et c’est rigolo). D’autres diraient un homme-canon, mais pour moi ça fait pschitt !

Homme-canon

Ours, homme-canon, otarie … je ne ferais pas un peu dans le cirque aujourd’hui ?

Ok je n’avais pas encore écrit otarie, mais maintenant c’est fait.

Urbain je veux me montrer donc. Comme un pape. Et même 8 papes (ils ont été numérotés de 222 – après J.C évidemment – à 1644).

Pourtant comme tous les garçons du coin je suis né dans un chou.

Stagiaire rurale

Et pas de Bruxelles !

Je suis donc d’origine rurale.

D’où peut-être ce côté bougon parfois qui peut me faire déborder comme un ailier débile de l’équipe de rugby du village, une rivière en crue ou du lait dans une cocotte-seconde.

Ainsi dans ces moments de révolte paysanne (ou jacquerie), il ne faut pas trop m’asticoter.

Je peux aussi vite monter sur mes grands chevaux (de trait bien entendu) et rentrer dans le chou des René ou excité comme un pou, envoyer Marie sur les roses.

Urbain. Dit le deux

Mais pas cette semaine.

Urbain je vous dis !!!

Je n’écraserai pas de vieux qui traversent en dehors des clous, j’aiderai les jeunes à traverser le temps, je m’exercerai à ne pas dépasser 80 keums/h au sprint. Je soutiendrai la France à la coupe du monde de futchebol. Je ferai ta vaisselle. J’achèterai des fleurs. À qui ? Au fleuriste déjà. J’arriverai à l’heure au lit. Je me lèverai et je déjeunerai sans me bousculer. Comme d’habitude. Je regarderai Sundance TV. Je me laverai les dents 3 fois par semaine pour mieux sourire à la vie (c’est naze ça. Je suis bien d’accord).

Et ensuite j’arrête.

Rural

Je mute. Je motte.

Je deviens un basique tueur rural. Je braconne. Je chasse les poules et je leur fais la causette. Je jure « Cré vingt Diou ! » en pétant dans les troncs de l’église pour que ça résonne en pleine messe. Je fais « Chluirp ! En mangeant de la soupe, je boite, je me laisse pousser une bosse dans le dos et des sabots au poil aux pieds.

Je marie la Marie et je la trompe avec sa mère et sa cousine handicapée sous les yeux de ses cousins et du voisin, tous  jaloux.

Je pue des sabots à cause du purin,

Ben quoi ? C’est comme ça les rurals non ? En plus ça ne sait pas écrire !

En résumé, quelque chose me dit que si tu veux me voir, il est préférable que cela se passe cette semaine.

Rural qui étrangle les animaux

Genre samedi ce serait nickel.

Mon groupe joue pour l’anniversaire d’un ami.

Et en principe je suis dans le groupe.

Tu me reconnaîtras facilement, je porterai une guitare rouge et je chanterai.

(pour assurer le coup, tu trouveras plus bas une photo de moi prise hier).

Et toi ?

Tu seras comment ? Urbaine ou rurale ? Urbain ou chafouin ?

Photo d’hier

Bast ! L’essentiel c’est la pipe.

Qu’on se fendra (je précise à l’attention des esprits mal tournés).

Un nom ? Tu veux un nom ? Tes parents ne t’en ont pas donné un ?

Ah ok. Le nom du groupe !!!

Franchement je n’en sais rien. ON COMPOST ça t’irait ? C’est une des centaines de possibilités.

Distillatrice

C’est difficile de se faire un nom non ?

Mais ce n’est pas l’essentiel.

So long !

Effleurage des lèvres … urbain pour sûr !

 

 

C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 28/05/2018

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

ATTENTION VIDÉO À LA FIN !

« Hâte-toi donc Tournibouchet ! Ne fais pas ton gros patapouf ! Tu veux que le méchant Zikmux nous attrape avant que nous n’ayons mis son abominable formule en lieu sûr !

Houf ! Han ! (Tournibouchet fait tout son possible pour courir plus vite mais il est un peu gros)

  • Hé dis donc toi ! Je voudrais bien t’y voir Malinousse qui fait son petit malin ! Je suis enrobé et en plus je te ferais remarquer que j’ai un boulet attaché au pied droit ! Alors arrête de te moquer de moi !
  • Tu as raison Tournibouchet. J’avais oublié que tu n’avais pu te déchaîner dans la noire cave où Zikmux nous a tendu un piège machiavélique de terreur ! Heureusement, grâce à notre débrouillardise, nous avons pu sortir de ce traquenard par le soupirail laissé entrouvert par notre copine Mimi !
  • Quel savant fou et horrible ce Zikmux !
  • Tu l’a dit bouff … non rien. Tu l’as bien dit. Il est ignoble ce savant fou ! Mais hâte-toi quand même. Il ne nous reste que quelques hectomètres avant d’atteindre la lisière de la forêt bleu-foncé qui nous servira de cachette !
  • D’accord Malinousse ! Je ferai de mon mieux pour me hâter plus vite, nonobstant le boulet qui enserre ma cheville à droite !
  • Je te reconnais bien là, brave Tournibouchet ! Allons ! Courage ! Fuyons ! »
Apprenti grêlon

Oops pardon vous êtes là !

Désolé, j’avançais dans la lecture d’un ouvrage passionnant : « Tournibouchet et Malinousse sont de très bons amis » paru dans la collection « Je suis grand je sais lire sans me toucher la nouille comme si j’avais envie de faire pipi ».

Je vous le recommande.

Sinon ça va ?

Moi oui.

On vient de se prendre un de ces orages de grêle sur la tronche dans les Vosges, si fort qu’on aurait cru que ta dernière heure était arrivée ! C’est tout juste si on ne se demandait pas si les Allemands n’avaient pas décidé de revenir nous bombarder !

Fuck ! Les balles de ping-pong étaient blanches mais pas à blanc. Tu n’avais pas l’odeur (cela n’a senti la terre sèche mouillée qu’au bout d’une demi heure) mais il y avait le bruit.

Stagiaire au travail

Je te le ferais bien le bruit, mais j’aurais l’air bête.

Sérieux c’était impressionnant. D’ailleurs les carrosseries de voiture ont été désagréablement impressionnées.

La taille des grêlons ? Moyenne. La grosse Bertha en envoyait des plus gros.

Mais ça canardait fort.

Et forcément cela a inondé menu ! Les pompiers sont dans la rue ! Tout baigne !

Enfin quand je dis dans la rue, je devrais plutôt écrire À la rue.

En même temps … on ne peut être partout.

Je vous invite à consulter le site de la tévé du département (salut les gars!) Vosges Télévision pour en voir plus. LE JOURNAL

Et tiens puisque je suis dans la publicité, vous pouvez aussi y voir ce lundi, un reportage sympa sur le stage de l’équipe de football du Sénégal à Vittel.

Stagiaire en vacances

Les lions de la teranga préparent la coupe du monde qu’ils vont, n’en doutons pas, voler comme des hyènes ! Sacrés eux !

Si je vais les voir je vous tiens au jus.

Ok. Ce n’est pas que je m’ennuie, mais j’ai un bouquin à continuer.

« Tournibouchet et Malinousse sont de très bons amis »

Je vous le lis si vous voulez.

Tiens! Je vous le fais à la C8 « Au cœur de la nuit ». En vidéo !

Bisous grêlés !

 

 

C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 14/05/2018

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

C’est lundi et j’ai l’impression que depuis trois jours, on me donne des coups de couteau dans le ventre et dans le dos.

Alors les coups en eux-mêmes ça fait mal ok, mais le pire c’est que ça se passe en continu ou presque.

Et le temps que les cachetons fassent leur petit effet, tu as le loisir de définitivement haïr toute forme de torture.

Vache ! J’ai connu quelques grosses douleurs, mais cette forme là est particulièrement détestable.

Tu pleures ta race de martyr. Tu réfutes à jamais l’idée qu’un dieu puisse exister, tu manges tes mains.

Non mais je te jure ce n’est pas très très bien.

Bref j’en chie. J’écris ce « C’est lundi » et ensuite je me laisse tomber une enclume sur la tête pour pouvoir dormir.

Allez ! Haut les haut-le-cœur !

 » Ils vont tout casser chez moi ! « 

Cette semaine s’annonce chaude. Aujourd’hui Trump a commencé par terroriser la planète et ce n’est pas fini, demain le soleil va avoir des velléités de retour, mercredi l’Om va tout casser chez Jean-Michel Aulas, jeudi Daesch va attaquer les étudiants dans les facs occupées, vendredi c’est poisson et le weekend c’est ravis au lit.

Quand vais-je avoir le temps de passer un scanner et un entretien d’embauche, d’aller chez ma grand-mère manger des pommes de terre et des haricots pourris bouffés par des souris, avant d’être hospitalisé ?

… … … …

Veuillez m’excuser pour cette interruption momentanée du programme …

Ça ne s’est pas vu ?

Cool. J’avais de la visite. Mon grand frangin.

Il fallait s’y attendre, ma sœurette a cafté. Elle lui a téléphoné pour lui dire que j’avais mal à mon corps comme un chien a mal à Médor.

C’est sympa mais ça retarde la parution du « C’est lundi ».

Je déconne. Ça m’a fait du bien d’avoir quelqu’un. Surtout mon frère.

Parce que la nénette de TOUPARGEL qui m’a appelé alors que je m’endormais, je l’aurais bien traitée de tous les noms :

« Glaçon d’avril (même si on est en mai) ! Moule persillée ! Cuisse de grenouille! Pizza 4 fromages familiale à enfourner sans décongélation ! »

Mais cela aurait risqué de refroidir nos relations.

Comme avec le livreur TOUPARGEL. Faut dire qu’il est concon lui.

 » Il est beau mon camion moi je l’aime bien « 

Je donne comme horaires de livraison 12 heures/ 13 heures.

Et lui, il vient à 9 heures en me sortant une excuse à deux balles. Comme : « J’ai vu votre voiture devant chez vous, alors je me suis dit que vous étiez là ! ».

100 fois il m’a fait le coup !

Un jour il s’est fait remballer menu. Moi je dormais au fond et les Diego Pallavas squattaient un peu partout dans le reste de la maison. Notamment devant la porte d’entrée (et de sortie).

Comment ils ont dû le jeter !

Bon, du coup ma commande est repartie avec lui, mais depuis il vient à la bonne heure c’est à dire 14 h. Oui j’ai changé. Rien que pour le faire suer. Qu’il rentre chez lui plus tard à la fin de sa tournée.

De toute façon personne ne doit l’attendre. Il est toujours en  avance le retardé mental.

Non mais le sommeil est sacré mince ! Je me le dis d’autant plus que depuis 3 jours, tellement j’ai mal que je ne dors plus. Ou un peu. En conduisant.

Rapport aux comprimés pelliculés à la codéine que je m’envoie pour ne pas hurler pendant des heures.

D’ailleurs je vais dire stop ! pour aujourd’hui.

Je n’arrive pas à trouver la bonne position pour poursuivre et je risque de devenir méchant.

Et comme je tiens à ce que nos relations restent chaudes, je vous bise dès maintenant.

Salut les champions de la Coupe !

 

 

 

 

C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 07/05/2018

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

Ouais salut ! Tu parles espagnol ? Moi couramment.

Enfin en courant je veux dire. Ou quand j’ai des hémorroïdes. Ça fait hay!hay!hay!hay !

Pourquoi aborder ce « C’est lundi » par le biais de l’espagnol ?

Aucune idée. Mais pourquoi pas après tout. Demain c’est le 8 mai. Mais si tu sais le 8 mai … la fête nationale de la France de une semaine après le 1er mai.

Ça cause quand même le 8 mai.

Les Américains se sont battus dans les années 40 contre les Allemands sur terrain neutre: la France.

Et paf ! Le 8 mai ils ont signé la fin de la partie. Et nous comme on était témoins, on a signé aussi.

En fait on était plus ou moins neutres nous autres.

La neutralité étant vécue différemment dans le sud que dans le nord.

On était plus ou moins collabos.

En très gros, t’avais la France « libre » au sud qui pouvait négocier le prix des transactions avec nos amis envahisseurs et envahissants, alors qu’au nord tu avais la France « occupée » qui avait plus de mal à discuter du prix du beurre.

Mais ne cassons pas du sucre sur le dos de nos aînés. Ni sur celui de leurs femmes (au pluriel car il y avait les filles aussi).

Espagnolette aujourd’hui donc.

C’est con, je n’ai rien à dire sur l’Espagne. Sauf si on parle sport. Mais non. Les cicatrices sont encore pleines de pus :

Séville 1982 (tiens!encore les Allemands !), PSG 2016/2017/2018, Raphael Nadal (15/1, 40/00, set et match) dopage à la tortilla magique … bref.

J’ai autant envie de parler de l’Espagne que de l’Italie.

Pourtant je parle couramment l’italien. Je cours à vélo même ! Non je déconne. Pour l’anecdote, j’ai appris une chanson en italien et basta tutti va fanculo.

J’aime juste leur jambon. En parlant de cela, la seule personne avec laquelle je n’ai pu communiquer oralement était italienne. Une fille a priori normale, mais on n’a jamais réussi à se comprendre.

Pourtant je demandais juste le chemin ! C’était dans les coins de Chieri, une ville jumelée avec Épinal dans le 8.8.

T’aurais dit une poule face à un couteau ! Rien nicht kedal ! Pas moyen de se comprendre.

On était comme deux saucissons pendus un peu au dessus de la botte ritale en fait.

Arrivedeci …delà . Ou bella ciao si tu préfères.

Parlons plutôt des spécialités locales.

Samedi il y avait concert à Saint-Dié-des-Vosges.

Alors en tête d’affiche, nous avions les RAMONEURS DE MENHIRS.

Bon … perso ça me gave. Je ne parle pas breton, je n’ai rien compris.

Le top était la première partie (il y a eu des choses entre les deux groupes, mais j’avais piscine).

HYSTÉRIE COLLECTIVE.

Ouah le kif !

Badaboum la basse et la batterie ! Deux grattes d’enfer et un chanteur en forme olympique.

Sérieux les mecs n’avaient « droit » qu’à une ½ heure de jeu (bon ils ont un peu étiré le temps).

C’est n’imp !

Le public les aurait écoutés mille heures (au minimum) !

On y reviendra à coup sûr, car c’est juste très très bon et il n’y a pas photo.

Mais si que je suis sot parfois, il y a photos (au pluriel parce qu’elles ont été prises par des filles) !

Bisous punks

C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 30/04/2018

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

Top ! Demain c’est la fête du travail. Qui engendre paradoxalement un jour férié.

Et s’il y avait une fête du chômage, on bosserait ce jour là ?

Et aussi : pourquoi nous autres demandeurs d’emploi ne sommes-nous pas payés à 150% ou plus demain comme les travailleurs qui sont « de la baise » ?

Enfin c’est le « joli » mois de mai qui débute.

Perso c’est mon préféré avec juin, juillet, août et aussi un peu septembre.

Toi aussi ? Copieur !!!

Non mais pour de vrai c’est bien le mois de mai. Très très bien même.

Les arbres fleurissent comme les boutons sur la tronche, les fleurs poussent et les chats pissent dessus parce que c’est rigolo.

Stagiaire de la fête du travail

Les frelons dansent et les limaces suent car c’est ainsi que les limaces sont.

Les barbecues hybrides (moitié électriques moitié au charbon) se dérouillent à la graisse de chipolata ou de grosse blanche.

On mange de la salade du jardin. Comme des limaces qui suent.

On attend Roland Garros, la coupe du monde de foot, le tour de France, le tour de cochon, le tour de Pise, le tour Ikiki (au Japon), enfin chacun son tour …

Les retardés retardataires dont je suis se demandent ce qu’ils vont branler dans les 6 mois prochains.

Pendant les vacances par exemple.

Travailler ? Oui pourquoi pas … mais il faut l’avouer, la période est plutôt calme.

Calme comme la mer Méditerranée à marée basse. Calme comme une moule sans houle.

Même si les Provençaux commencent sérieusement à chauffer du ciboulot.

« Allez l’Om ! »

Pensez-donc, l’OM (l’équipe de foot de Marseille tu sais ça quand même !) va peut-être se qualifier pour la finale de la coupe d’Europe des pauvres !

La ligue Europa. On saura ça jeudi soir. Et si tout se passe bien pour les sardines, la finale les opposera dans le stade de Lyon à l’Athletico Madrid ou aux Gunners d’Arsenal (London UK).

Et là paf ! Peut-être « À jamais les premiers deux fois ! ».

Nous verrons.

Mais malgré mon attachement (que peu de gens connaissent) au PSG, je supporterai les blancs et bleus. Parce que merde, on n’est pas plus cons en France qu’ailleurs ! Moins non plus d’ailleurs …

Bienvenue à Londres

Non mais mai c’est bien et il n’y a pas de mais. Non mais ! En résumé, en mai, fais ce qu’il te plèze sans si possible, trop penser au pèze.

On n’a jamais vu un coffre-fort suivre un corbillard, alors c’est avant de claquer qu’il faut claquer non ?

C’est ce que j’ai fait la semaine dernière pendant 3 jours à Londres.

J’aime bien Londres. Malgré le constat (qui n’est pas nouveau) que toutes les grandes villes du monde se ressemblent de plus en plus, Londres reste un lieu particulier.

Entre des monceaux de « Subway », de « Christian Dior » et autres franchises qui sonnent faux, tu peux encore trouver des morceaux de vie Rock’n’roll.

Cela mériterait un développement que la tribune du « C’est lundi » ne peut quantitativement encaisser.

En plus il y a un jour férié à préparer. On cueille aujourd’hui !

D’ailleurs si vous croisez Audrey au bord de la route, prenez-lui donc un brin de muguet ! Et ne l’arnaquez-pas !

C’est la fée Clochette de toute façon, elle saurait vous mettre la face dans la luzerne.

J’aimerais pour conclure m’adresser à la majorité des lecteurs du jour :

« Joyeux non-anniversaire ! »

Pour ceux dont c’est l’anniversaire aujourd’hui … rien.

Audrey

Pour les autres,

des bisous au pollen !