C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 30/01/2017

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

Vous n’êtes pas obligés de lire ce qui va suivre.

(Tu peux faire ta feignasse et aller direct à la vidéo, sauf si Audrey contrôle. Et là t’es mal mon gars !)

Bon …

Légendes en marche
Légendes en marche

Ma mère va mourir.

Mon père c’est déjà fait.

Ma sœur va mourir, mon frère va mourir.

Ma femme va mourir. Mes cousins vont mourir. Mes amis vont mourir, mon chat va mourir, la planète va mourir.

Et je ne m’en mords pas le chinois.

Contrairement au Monsieur qui chantait « Et moi … et moi … et moi … ».

Après … je n’y pense pas tous les jours non plus en écoutant du Marylin Manson vêtu d’un long manteau noir dans les tons sombres.

C’est juste que les bons moments il faut les apprécier.

Tiens ! Exemple. Un vendredi soir. Tu mets quatre potes dans une bagnole et tu les envoies se promener. Pas en direction du trou du cul du monde. Mais presque. Juste à côté. Vers nulle part à gauche.

Le début de nuit est froid. La route hésite entre verglas et neige. La forêt se densifie.

Ses habitants, renards, chevreuils et même sangliers matent l’équipage de naufragés de la lune en se gaussant :

« MOUHAARRFFF !!! Encore des 2 pattes qui galèrent »

Mais dans le cul la balayette les bestioles ! Barrez-vous les Compères de Sylvain et Sylvette!

Les rois MAJ (+ ctrl+alt gr) sont enfin arrivés au but.

Bethlehem, que l’on rebaptisera Tranqueville-Graux pour ne pas que le site devienne touristique, s’offre à eux.

L’étable, pardon, la maison des plaisirs est nimbée d’une lueur quasi mystique.

L’accueil est juste royal.

Tu as chaud. Dedans.

Les Thénardiers sont égaux à eux-mêmes : des amours. Il paraitrait d’ailleurs que c’est Hervé qui a croqué la Pomme dans ce jardin d’Eden version Punk/Rock. Mais cela ne nous … en touche pas une en remuant l’autre.

Légendes au bar
Légendes au bar

Les amis sont là. Que demande le vil peuple ?

Ah oui, de la musique.

En apéro on a eu Vincen. Un presque prénom auquel on accole, alors  qu’il est en solo, le nom  de PKRK.

Pas besoin de l’ajout à mon avis.

Vincen est assez grand pour faire le job tout seul.

Il en a un peu « chié » pour se mettre vraiment le public dans la poche, mais qui oserait lui reprocher ? Pas nous ( si tu ajoutes panou t’es con).

Vincen
Vincen

Sérieux !  Tu te vois toi, seul avec ta gratte en première partie des Naufragés ?

Lui oui. Et il a assuré avec ses chansons à texte. Chapeau !

Bon, la suite se passerait presque de commentaires. La Vierge est apparue déguisée en accordéoniste.

Jésus a débarqué avec quelques apôtres et ni une ni deux, je vous emballe le tout, je multiplie les morceaux excellents, en n’oubliant pas quelques mini-pains pour faire plus vrai.

Et paf ! Toi t’as pris des instants de communion dans la face et t’as tellement aimé que tu tendrais bien l’autre joue.

Mais trêve de bondieuzeries qui n’ont pas lieu d’être.

Le truc, il est juste humain. Je te donne du plaisir et du coup tu m’en rends. Et lycée de Versailles, comme l’aurait dit Bérrurier de San-Antonio.

Les Naufragés sont bien des pirates.

"Trop cool la blague !!!"
« Trop cool la blague !!! »

Mais version « Robin des bois ». Ils volent les Richard pour donner aux gueux.

Version « Angélique Marquise des anges » aussi : comme Jeoffrey de Peyrac, ils ont le pouvoir de changer le plomb en or.

En résumé ils font du bien. Et ils le font bien. Le groupe tourne. Qu’il continue, on aura peut-être la chance que le monde, lui, tourne un peu plus rond avec moult gens comme eux.

 

groupie

Bonne ITW  (désolé Spi on parlera de James Brown que tu apprécies tant une autre fois) et bons concerts à vous !

Pour des photos supplémentaires et plus intimes, vous demandez à KUK (qui ne fout rien ce lundi ça tombe bien)

Viméo me casse les noix pour l’instant donc c’est sur Youtube que tu peux voir ça !!!

(Fais gaffe y a un bonus truc)

Bise dégelée, comme ta femme. Belle et rebelle.

Ou comme ton homme. Beau et … c’est déjà ça !

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Méritaient-ils chez Narcisse ?

p1050028

Après une prestation jouissive de LUDWIG VON 88 vendredi à La Souris Verte d’Épinal,

-voir le « C’est lundi » de cette semaine- pourquoi ne pas faire un saut dimanche chez Narcisse au Val d’Ajol ?

La salle est, à juste titre, qualifiée de mythique et proposait une affiche Hard/Rock.

Le lieu, habitué des concerts plutôt Punk et Rock, est réputé transcendant pour les formations qui y jouent.

Mais là …

Au bout d’1/4 d’heure je me suis esbigné de la salle !

Payer 30 euros pour se faire suer ?

Alors non … le style n’est pas dans mes gènes je l’avoue.

Je pouvais même, me soupçonner de mauvaise foi.

Mais sérieux, je n’ai pas, ou plus, envie qu’un chanteur aussi connu qu’il soit, me dise pour qui, ou contre qui, je dois voter !

Je n’ai pas envie qu’on rappelle aux gens que le matériel du groupe coûte cher et qu’il faut faire attention dans les premiers rangs !

Ho ! Les vieux ! Faut arrêter de prendre l’argent et en même temps de prendre vos fans pour des cons ! Faut changer d’occupation ! Aller à la pêche !

Du coup, j’ai préféré aller me cailler un peu (beaucoup !) et prendre l’air de la vie.

Et je me suis bien marré !!!

Bon, ça c’est dit.

Vous l’aurez compris, ce concert de Trust chez Narcisse était une fausse bonne idée.

Le Val mérite mieux que des « stars » qui se la pètent.

Un salut Vosgien sur un des véhicules du staff le souligne d’ailleurs.

Mais franchement et pour ressusciter un vieux slogan :

« Sympa le Vosgespat’ ! »

camion-trust

 

 

 

 

Taste portes-ouvertes, dans une brasserie artisanale

chez od et moi pour corrig
Shake! Baby shake!

Aujourd’hui j’ai décidé de tester.

1-La mise en page de photos

2-Ma mémoire

En fait, quelqu’un, dont j’ai oublié le nom, m’a donné, l’autre jour, cette idée, aussi sotte que grenue.

Le gars, ou la fille, m’a dit comme ça : « Ouais, t’as un blog, tu racontes ta vie alors !? »

Derrière la question, a priori anodine (à quelle heure ?), perçait l’ironie.

Loin de fuir mes responsabilités, j’ai répondu au persiffleur (le mari de la mère siffleuse ?) :

« Ce n’est pas mon blog, c’est celui d’Audrey, d’abord ! »

Mais un autre personnage, malin comme Colombo (le Lieutenant, pas le poisson qui lui est idiot à se faire bouffer), me sort, en n’oubliant pas de « jeter » un œil inquisiteur : « Excusez-moi M’sieur ! Encore une question. Elle est où Audrey ? ».chez od et moi foule

Ah ! Ça me revient ! C’était samedi/dimanche aux portes-ouvertes de la brasserie artisanale du Roulier.

Le panard ces 2 jours ! Il y avait plein de gens ! Des jeunes de l’âge d’Audrey, des vieux de leur âge ! Et tout le monde se connaissait ou avait des relations (consenties) qui se connaissaient !

Une vraie famille étendue ! En parlant de s’étendre, ça me fait penser que je me suis gaufré comme sur quoi j’ai dérapé au fond du pré. Attends, je vérifie quand même dans le dico … oui … une merde ça existe. Avoue, ça fait un peu désordre !

Pour le reste, nickel ! Ambiance festive, rock n’roll, bières également au top.

Ce qui est juste embêtant pour moi, c’est de parler de quelqu’un, ou de quelques uns, sans vexer du monde. Comment ? Ils n’en n’ont rien à faire ? Ah ! Je le note (des fois que j’oublie) …

En fait, on a dû se retrouver plus d’une centaine, au plus fort de la tempête. T’imagines ce que ça fait en voyant double !chez od et moi oumsette miguel

Mais, puisque j’ai décidé de tester la mise en page de photos, je ne peux qu’évoquer Miguel.

Miguel, « photographe officiel » de cette petite sauterie.

Miguel, quand il prend l’accent belge, tu jurerais qu’il a des origines portugaises !

On s’est connus il y a longtemps. Nous marchions alors seuls (en se foutant des chaines qui pendaient à notre cou) quand on est entrés dans une pièce qui, on l’apprit quelques années plus tard, était une salle de classe. D’un lycée Vosgien.

Et paf ! Embauchés ! S’en suivit une scolarité harmonieuse, durant laquelle les capacités de Miguel firent merveille. Notre fougueux jeune homme ne reprit-il pas, dès les premiers jours, le professeur (femme) d’histoire/géographie, sur la date du premier pas de l’Homme sur la lune ?

Mais vous connaissez la vie et ses aléas : Miguel, comme il l’a encore prouvé lors de ces portes-ouvertes, porte les stigmates infligés par l’écoute intensive de Linda De Susa.

Il ne peut, en société, s’empêcher de « shaker » son corps, comme il le dit lui-même.

Sa spécialité : le tape-cul avec un musicien, qu’il choisit, de préférence, musclé et barbu !chez od et moi zicos copain

Cela lui rappelle peut-être ses premiers émois amoureux avec une lointaine cousine. Ou alors, pense-t-il à Linda ?

En parlant d’embauche, il faut que je vous dise 2 mots, sur Chloé.

Et bien elle, elle vient d’être licenciée 2 fois ! Quasi en même temps ! La pauvre … en plus, les méchants ont poussé le vice jusqu’à lui donner une mention !

Quand on pense que son père à un Master en Coluche, option Michel Leb et que sa mère à un doctorat en houblon !

Chloé, je l’ai connue, comme beaucoup, toute petite. Elle faisait la même taille que Mitti maintenant.

♫Chlo ... ♫
♫ Chlo … ♫

Elle était mignonne, gentille … bon, elle l’est toujours, mais je ne me hasarderais pas à lui dire comme ça. Genre : « Tu es mignonne, tu es gentille … » CHTLAAGG !!!! Coup de boule assuré !

C’est qu’elle est vachement punk la fille maintenant. Et elle chante ! Et elle joue de la grat’ ! En même temps ! Et bien ! (à voir dans une vidéo ci-dessous)

Non, c’est vrai que dans un blog on raconte un peu de sa vie. Mais c’est normal aussi, quand tu parles de ceux qui sont dedans … comme Lolo. Lolo, c’est dingue comme elle ressemble à Lolo il y a 30 ans.

La même : – Bonjour, vous ressemblez beaucoup à Lolo – Lolo ? Oui, c’est moi ! Et Audrey ? Elle n’est pas là ?

Ça y est, j’ai retrouvé qui m’avait parlé de la patronne !

Et aussi il y avait mon nouveau copain d’enfance. Yannick. Un gars qui fume une locomotive à vapeur ! Il a une cigarette qui est l’ancêtre d’une clope électronique de maintenant. Un peu comme les ordinateurs avant la miniaturisation. Quand il expire ce qu’il a mis 3 plombes à inhaler, tu te croirais dans un nuage de nuages. Ou perdu dans un brouillard à tronçonner!

Qu’est-ce qu’on s’est marré quand on se voyait!

Tout cela pour vous dire … que ces moments font partie de ceux qui, à mon sens, doivent être appréciés à leur juste valeur. Sans chichi, sans fioritures (floritures, pour un amour de  Sénégalaise, qui parle de moins en moins la France). Tels qu’ils sont : vrais.

J’ajouterai que je n’aime pas du tout cette fin, en forme de morale, mais que cela me fait gagner du temps avant de passer aux photos prises par Miguel (sauf, il va de soi, celles sur lesquelles il apparait).

Et merci aux hôtes de ces lieux, Nad et Bernie.

chez od et moi zicoso chez od et moi tuerie chez od et moi satan is gay chez od et moi pay christophe super photo chez od et moi papys chez od et moi nad chez od et moi nad beau sourire chez od et moi moussette et ouam chez od et moi miguel shakes cul chez od et moi mex chez od et moi foule chez od et moi filles chez od et moi djeuns chez od et moi danse chez od et moi cus chez od et moi brasserie chez od et moi bern

 

Si vous voulez retrouver ces photos et vidéos et plus encore, vous tapez sur la tête du monsieur!

chez od et moi miguel fb

 

 

 

Imagine-toi aux Imaginales dans les Vosges !!!

20160311_133351
Moi tout seul à contre-jour dans le viseur

Hier aujourd’hui, je m’ennuyais. Alors je suis allé chez ma mère faire un selfie. Jusque là … rien d’anormal …

Comme elle n’a pas voulu participer, j’ai fait le selfie avec moi tout seul à contre-jour dans le viseur.

Sans oublier toutefois de lui demander un autographe (à ma mère, pas à moi tout seul à contre-jour dans le viseur ou au selfie, je ne suis pas con à ce point là non ? Si ? Bon …).

Puis, le beau temps (il règne 3 heures, sur un laps de temps de 365 jours et des brouettes par an, à Épinal), m’incita à me dénouer les  orteils, du côté de la station balnéaire (la Moselle coule, une bielle, dans les Vosges) toute proche, non loin du centre-ville.

La journée s’avéra assez monotone, voire quelconque … banale quoi …

Bon, je vous raconte quand même. Mais c’est bien parce que je sens que ça vous intéresse un peu …

Alors, il y avait une soucoupe volante, plantée dans l’herbe comme un chou dans une soupe …

20160528_103244

puis le conducteur d’une voiture, qui avait vidé toute une station service pour faire un plein, a fait rouler son bolide, sur ma … chaussure… même pas mal !

20160528_155807
« Poussez-vous, je suis sur un coup! »

Ensuite, un gars pas rasé m’a dit comme ça, un peu menaçant: « Tu veux ma photo ? » J’ai dit oui …

"Tu veux ma photo?"
« Tu veux ma photo? »

après, j’ai croisé la mort. J’ai encore voulu faire un selfie, mais elle aussi a refusé : « Non, je ne fais pas ça ! Ça risque de me porter malheur ! ».

Quelle chochotte cette mort … Je lui ai juste rétorqué : « pas faux. »

Vexée sans doute, elle a zigouillé 2 potes que je m’étais fait, en les surprenant par derrière (la mort les a surpris par derrière, pas moi).

20160528_123149

Quelle conne celle-là, je ne m’y ferai jamais. Tu la jettes plusieurs fois, mais elle ne veut pas comprendre …

J’en ai parlé à d’autres potes … des stratèges en complots. Bon, ils ont comploté …

20160528_155327
Moi je penche à gauche et toi?

 

20160528_155913
Avant

Et puis j’ai vu une copine, Neptune en femme …

20160528_155920
Après (excuve-moi féri)

je lui ai dit : « T’es quand même mieux quand tu ne souris pas ! Ferme ta bouche ma moule ! » Elle en a pris note …

Un peu saoulé par le soleil (je suis abstinent au soleil depuis 3 mois), je me suis rabattu dans une grande tente.

Là, une fille séduisante qui me mangeait des yeux (si ! regarde la photo et clique deux fois!), a voulu faire un selfie avec moi.

Je lui ai indiqué que la mort était très sympa …

"Pusaine y a un reporter de chez Audrey et moi! Il est chou!"
« Punaise y a un reporter de chez Audrey et moi, il est chou! »

Ayant repris un peu d’air dans les poumons (je ne dis pas de qui), je suis ressorti ragaillardi.

Mais toujours rien de spécial. Des casques se battaient avec des mannequins en dessous …

"Il est où?"
« Il est où? »

des costumes posaient avec personne dedans …

"Cherche homme ou femme taille 40"
« Cherche homme ou femme taille 40 »
"Par où t'es passé on t'a pas vu sortir!?"
« Par où t’es entré on t’a pas vu sortir!? »

je suis passé par Lorraine …

 

 

 

 

 

 

des sportifs ont essayé de m’embaucher pour la Ligue des Champions des joueurs en short avec chouette sur la tête …

"l'amitié viril, les femmes trouvent ça chouette"
« l’amitié virile, les femmes trouvent ça chouette »

Donc, je vous le confirme. On se fait suer comme des rats morts dans les Vosges.

Bon, tout le monde a fini dans la boite de nuit de la soucoupe volante, pleine de gens qui parlent Alien en Américain.

20160528_140558

Tout était normal en fait …

Et tous les jours c’est pareil !!!