C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 19/03/2018

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

Ce n’est ni fait … ni fait.

Autrement dit, ce n’est pas dans la poche cette entreprise !

Quoi donc ? me demanderez vous en roulant tellement les yeux qu’on se croira au tirage du loto.

Et je vous répondrai (car la politesse c’est pas de la merde putain !).

Stagiaire après acceptation de sa candidature

Je vous répondrai, mais pas maintenant. J’ai à faire.

Cette entrée en matière, percutante comme une joueuse de rugby de l’équipe de France, masque en réalité la nonchalance qui m’habite (au cirage) en ce dimanche soir romantique.

La nuit est tombée de haut et tout est noir comme un trou du cul à Dakar.

La nuit est douce. ♫ Elle est sauva-a-ge ♪ comme le chantaient brillamment (ils chantaient sous une boule à facettes) je ne sais plus qui dans les années 80.

En fait je sais qui c’est mais ne comptez pas sur moi pour dénoncer les Avions.

Galets rien

Restons courtois diantre !

Mouais …finalement c’est chiant d’être poli. Ça fait (séné) galet lissé par le sac, le ressac et le gros sac.

Et la condition d’un galet n’est pas forcément enviable. Tu roules. Un coup vers le haut, un coup vers le bas. Un coup mouillé un coup sec. Certains te balancent à la flotte quand tu es petit pour voir combien tu fais de ricochets avant de couler.

Après il te faut un temps fou pour remonter et retrouver ta colonie de galets.

Et ça continue encore et encore …

Chauve NI

Et tiens ! En plus les fans de Francis Cabrel s’allongent nus sur toi depuis l’inoubliable tube du moustachu ami des taureaux, « Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai ».

C’est chiant d’être poli aussi quand tu es chauve. Ça réverbère, entre autre chose, les rayons solaires. Tu éblouis les gens. C’est gênant. Laisse toi pousser les cheveux !

Mais revenons à mes moutons. Moutons qui je dois l’en féliciter, sont bien gardés par ma bergère.

La vie s’écoule donc gentiment au Sénégal. Ce qui j’imagine, te fait une belle jambe (l’autre ce sera pour demain).

Il fait bon chaud. Ni trop ni trop peu. Bon tiède quoi.

Dans la capitale, de vieux toubabs traînent dans les bars. Ils draguent des putes en croyant que ce sont de jeunes étudiantes qui ont bien du mal à payer leurs études. Et qu’elles sont là pour oublier leur dure vie avec un père mort, une mère handicapée et 83 frères et 2 sœurs en bas âge.

Alors ils aident un peu. Ils donnent quelques billets. Mais ce n’est pas assez. Alors ils redonnent un peu.

Et la fille avoue au vieux toubab qu’elle est amoureuse de lui.

Que s’il veut bien d’elle (la tout de suite maintenant) elle aimerait éperdument qu’il l’épouse car elle n’a jamais connu un homme aussi gentil et aussi … beau ! Et qu’elle lui fera de très jolis enfants.

Et lui est ému. Il a pitié de ce tissserin tombé du nid. Et comme elle a un joli cul de 16 ans, alors ils se marient (la tout de suite maintenant le temps de rassembler la famille, les amis, les marabouts (en train), les cadeaux, les moutons …).

« Taxi? »

Ailleurs des jeunes talibés arpentent les rues avec un petit seau. Ils ont permission de minuit pour mendier.

Les taxis klaxonnent tout ce qui ressemble à un blanc. Tu leur fais un signe que non, tu n’as pas besoin de leurs services.

Alors certains s’arrêtent et par la vitre te demandent « Taxi ? »

Des vendeurs de cartes  Orange te vantent la dernière promotion de 200 %.

Tu vas acheter 3 clopes à la boutique la plus proche.

Tu fumes en regardant le ciel étoilé qui ne te rappelle pas celui des Vosges.

Tu vis doucement. Tu vis quoi …

Mais stop à la déconne, parlons sérieusement.

Commençons par toi qui me semble-t-il est un sujet sérieux. Ou plutôt devrais-je dire un cas sérieux ?

Le train de la vie … (Emma Benji)

Il paraît que tu te plains de ne pas pouvoir rouler à plus de 80 km/heure sur la neige pour attraper un train qui ne partira pas ?

Quel bougon tu fais ! Sérieux !

Continuons par le sens que tu donnes à ta vie.

Aucun ? … Tu vois quand tu veux ! Tu sais être raisonnable.

Mais assez parlé de nous, dégoisons sur ton voisin. Tu vois duquel je parle bien entendu.

Quel pauvre type quand même quand tu y penses. Et sa femme ! Pff ! Celle-là il faudrait la faire taire. Ou l’enfermer. Tu m’étonnes qu’avec des parasites comme ça les enfants soient aussi cons.

Des futurs voyous oui !

Mais déjà le jour naissant, lundi donc, me titille.

Car rapide (Dakar)

Que vais-je faire qui pourrait faire avancer un peu le schmilblick (tu as déjà écrit schmilblick?) à défaut de sauver l’Humanité ?

Aider une grand-mère à traverser la route ? Non. Trop risqué, les cars dits rapides sont ici de véritables armes d’écrasement massif.

Signer une pétition pour autoriser l’abattage des animaux du zoo de Dakar ? Non, je suis trop sensible. Je pleurerais en voyant Jules (un copain zèbre) se faire fusiller sans m’avoir mordu une dernière fois. Par contre je ne serais pas contre un désossage de genoux.

Me lier d’une camaraderie bien innocente avec une étudiante désœuvrée ? Non. Je suis déjà marié.

Donc que faire ?

En fait j’ai deux options :

soit je termine les paroles d’une chanson toute neuve et j’avance fort dans la conception du morceau qui n’a pas plus de nom que mon groupe ;

soit je ne fais rien.

Mais comme j’ai une guitare … je vais privilégier la première option.

Et toi ?

Tu sauves l’Humanité et tu restes poli ? Je t’envie parfois.

Bisous pleins de peps’ !

 

Publicités

C’EST LUNDI ! (Cherchez pas, vous allez comprendre …) 07/11/2016

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

Pfoulala ! J’ai le « a » tout mou !

Pi le « f », le « l », le « g » et plein d’autres touches du clavier !

Du coup je suis obligé d’écrire avec le « clavier visuel » de l’ordi.

Sinon j’imprime plus !

Galère !!!ordinateur_caricature_clip_20151113_1255288659

T’as déjà essayé ? C’est nul hein …

Enfin ça dépanne mais c’est long …

Et t’es obligé de l’utiliser le « vizuel », sinon on ne comprend rien.

Tu me diras, des fois on ne comprend rien, même quand  j’écris sans le « vizuel » (et que tu ne fais aucun effort).

Mais quand même ça sert le « vizuel ».

Tiens ! Exemple : pense à une phrase, n’importe laquelle …

Non, pas celle là, elle est vulgaire … une autre …

« j’irais bien … cueillir … des fraises … »

C’est ça ta phrase ?????

Mais t’es pire qu’Audrey quand tu t’y mets !!!

Bon, admettons …

Alors TA phrase donnerait ceci, si je la tapais « normalement » :

« j’iri bien ueillir des frises ».images

Ce qui, convenons-en, rendrait TA phrase encore plus ridicule.

Bref, heureusement qu’on a inventé le clavier visuel.

Sinon, rien.

En fait, si … ce lundi je vais chez un dentiste à la clinique « Beau Sourire » de Dakar.

J’ai peur …

Ce qui est très con. Pourquoi un professionnel sénégalais ferait-il plus mal qu’un arracheur de dents français ?

Tu dis ? « Ils n’ont pas le même rapport à la douleur » ?

Pas faux. J’ai testé. Quand des aides-soignants jouaient à la course de formule 1 avec les fauteuils des  patients, alors que j’étais hospitalisé à la « clinique des Madeleines » il y 2 ans.

M’en fous, on avait gagné !

sourire-hyene

 

Mais là, pas de souci, ils doivent juste me détartrer le piano à chicots.

Je vais d’ailleurs leur amener mon personnel comploteur, au cas où …

Inch Allah, comme on dit ici ou ailleurs, quand on n’a rien à dire.

Il me reste une semaine au Sénégal et le prochain « C’est lundi » viendra de France. Je vais essayer de ramener quelques degrés (de chaleur), mais je doute qu’ils passent les frontières.

Inch Allah …

Le seul truc qui pourrait être sympa avec le froid, c’est qu’il « répare » mes touches.

Sinon, j’irai à la clinique «beau ordi» … ce qui n’est pas Français, convenons-en.

Pour finir, un rappel : La République Démocratique du Congo l’a.

Pas la bombe, la fusée. La preuve en vizuel !!!

Désolé du peu, mais, sérieux, c’est très long d’écrire. Ce qui me rassure, c’est que vous lirez plusieurs fois!

Bisous troposphériques