C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 11/12/2017

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

« Hé Madame ! Ou Monsieur (on ne sait plus avec leurs rajouts) !

Salut comment tu vas ?

Regarde j’ai des nouveautés !

Et comme tu es mon premier client et que tu vas me porter chance, pour toi je fais un bon prix.

Si viens … juste pour le plaisir des yeux !

Alors … regarde bien … j’ai une PAGE FACEBOOK de « Chez Audrey et moi ». C’est nouveauté.

Et j’ai une rubrique pour toi. C’est nouveauté aussi.

Alors tu vois la page Facebook elle est bien. Fabriquée à la main. D’Audrey.

Bon ça commence juste, c’est nouveauté c’est normal, mais tu verras ce sera très à la mode et tu pourras dalasser.

Tu as des enfants ? Non ? Une femme ? Non ? Un mari ? Non plus ? T’as des amis quand même ?

Un peu ?

Voila !!! La page Facebook c’est un joli cadeau pour tes amis. Oui Monsieur ou Madame, pour tes ennemis aussi. C’est nouveauté je te dis !

Tiens essaye. Tu vas là c’est facile : https://www.facebook.com/chezaudreyetmoi/

Plus court ? C’est simple tu vas .

Tu veux donner combien pour la page ?

TSKKK ! TSKKK!! C’est même pas le prix auquel on l’a achetée !

Viens je te montre autre chose :

La RUBRIQUE DES LECTEURS

Ça c’est très bien comme nouveauté aussi. Faite à la langue d’Audrey.

Si ! C’est elle qui a trouvé le nom !

Simple, efficace, crédible. Un vrai travail d’artisane professionnelle » …

Je reprends la main pour me finir (laisse c’est cadeau).

Et j’explicite le propos concernant la « Rubrique des lecteurs ». Attention ! Power poing (ou pointe ça ce dit aussi).

« Chère Audrey et cher moi, je vous écris car mes copines disent que je suis jolie mais que je sens fort. Pouvez-vous me donner des conseils pour ne pas être jolie? Merci d’avance. « 

Simple :

Tu envoies ce que tu as envie de dire, de montrer, de faire entendre, sur l’actualité ou sur un sujet intemporel, à l’adresse suivante :

caem.lecteur@gmail.com

Audrey et/ou moi, validons ou non ton expédition et la propulsons, soit dans un trou noir, soit dans la rubrique.

Efficace :

Hum … je n’ai rien trouvé pour efficace …

Crédible :

Si c’est vous qui le dites, c’est que ça doit être vrai.

Pour ceux qui « n’oseraient pas », je voudrais préciser que nous répondrons à tous vos courriers (t’as vu comme j’ai souligné le truc pour insister et que j’ai mis plein de mots en gras parce que ça me plaisait) pour si besoin, corriger ensemble des choses ou à l’inverse dire simplement ok, on passe comme ça.

Concernant l’adresse. Elle peut aussi servir juste à nous faire coucou.

Ainsi vous pouvez nous dire : « J’adôôôre ce que vous faites ! », « C’est vraiment génial vot’truc ! »

ou à l’inverse : «  … (PMEUP !!! … de ta PMEUP !!! Je vous PMEUP !!! Je PMEUP sur ton PMEUP !!!  Fils de PMEUP !!! Enculés … hé Monsieur pourquoi t’as pas mis pmeup quand j’ai dit enculés ? ».

Et je remets l’adresse (juste au cas où tu aurais la flemme de la reprendre 12 lignes plus haut) :

caem.lecteur@gmail.com

Si tu es sur le blog, tu remarqueras qu’une petite case est déjà prévue pour la rubrique, qui ne demande qu’à être remplie. Car pour l’instant elle est vide. Normal c’est nouveauté de 1 jour.

Punaise ! Expliquer est plus difficile qu’écrire des conneries ! Parfois.

« Vous prenez deux stagiaires à la fois? »

Mais maintenant, tu as le mode d’emploi, ça c’est fait.

Et si tu veux des précisions tu me donnes un coup de fil, sauf le jour je te le rappelle.

Ou tu écris là caem.lecteur@gmail.com

C’est bon on peut commencer ?

Mais non pas le « C’est lundi », je n’ai plus le temps.

J’ai un Picon bière qui m’attend.

Quoi encore ?!!!

Non je ne parlerai pas de Johnny ! Y en a marre de Johnny !!! HIIIIII !!!!!!

Je ne te dirai donc pas que j’ai quand même eu les yeux humides après sa mort (pas pendant sa mort).

Ben oui, ça te balance des flash de ta vie la disparition de Johnny.

La famille, les amis, ton poisson rouge tout ça …

Et en fait, ce n’est pas la peine de râler parce qu’« on » ne parle que de lui.

Déjà, il s’en serait bien passé. N’a pas demandé à mourir Jojo !

Et pendant toute notre existence, il nous a fait le coup d’être omniprésent !!!

Alors un peu plus ou un peu moins … surtout que maintenant ça va devenir de plus en plus moins.

Et il semblait être un homme bien.

Donc bisous à Johnny. Je veux dire … à Johnny comme il était avant.

Oui bien avant.

Publicités

Toute la musique qu’elle aime

 

Si j’étais un charcutier

Geneneviève,

une fidèle lectrice de « Chez A et m »,genevi+¿ve

tâte de la muse à tâtons :

Crédit photos Zarno

Bonjour mon cher public !

Je vous ai beaucoup manqué et toi aussi. Je voulais vous dire que j’étais tombée en amour, comme ils disent au Canada français.

Mais d’abord j’ai largué mon ancien Jules parce qu’il était trop bête. Il m’énervait.

Et puis un jour j’ai rencontré Patrice. Patrice Lelu. C’est rigolo comme nom Lelu. Ça fait biscuit Lu.

Alors je vous raconte le début :

J’étais avec ma copine Juju  à la terrasse du PMU de Saint-Rémy-de-Provence et Patrice il est venu nous demander du feu. Parce qu’il avait vu que Juju et moi on fumait. Des menthol.

Et quand j’ai vu ses yeux ! Paf ! C’est comme si des étoiles m’étaient tombées sur la tête !

Mon ventre a fait glouglou et je ne pouvais plus parler !

Alors Patrice il m’a dit : « Ça ne va pas petit boudin ? »

Moi tu me connais. Je me suis levée et je lui ai envoyé un grand coup d’espadrille dans les tibias !

Et je lui ai crié : « Tiens ! Prends-ça du petit boudin. T’es qu’une moufle ! »

Et là il s’est mis à rigoler ! Mais à rigoler ! Il ne s’arrêtait plus !

Et puis il m’a dit : « Excuse-moi, je suis en apprentissage de boucherie/charcuterie. Et dans ma bouche, -petit boudin- c’est sympa. Et ça peut aussi vouloir dire que j’ai envie de te préparer non ? »

Et il m’a fait un clin d’œil avec son regard …

Me préparer ? Ça voulait dire quoi ? Je n’ai pas compris tout de suite mais mon ventre a refait glouglou.

Et plus tard j’ai compris. Il fait des trucs rigolos sur moi.

Comme si j’étais un produit de charcuterie qu’il dit.

J’aime bien quand il me prépare …

Bon mais c’est pas tout ça. J’ai écrit une chanson. C’est un peu comme « Si j’étais un charpentier » de Johnny Hallyday.

Sauf que je mets Patrice à la place de Johnny. Et que ça s’appelle « Si j’étais un charcutier ».

Vous êtes prêts ? J’y vais !!!

« Si j’étais un charcutier,

Si tu t’appelais Genene,

Voudrais-tu alors m’épouser

Et porter notre enfant ?

Ma maison ne serait pas,

Le palais d’un grand roi,

Je l’aurais préparée pour toi,

Sans me couper un doigt.

Prends la moutarde que je te donne,

Fais gaffe elle est un peu forte pour toi.

Quand notre fils sera un homme,

Il reprendra l’affaire de papa.

Si j’étais un charcutier,

Si tu t’appelais Genene,

La saucisse serait sèche et dure,

Et toi si fragile … »

Attendez je m’arrête un peu parce que je rigole. Je pense à la fois où Patrice il m’a préparée en me mettant du persil dans le nez. Ça me chatouillait ! Alors j’ai rigolé ! Mais comment j’ai rigolé ! Je ne m’arrêtais plus !

Bon, je reprends … prêts ? J’y vais !!!

« Si des clients en colère,

Viennent pour nous tuer la nuit,

Nous fuirons dans la rue Mon-Désert,

Cacher le nouveau-né … »

Et comme je suis une fille gentille et pas embêtante, je vous mets la version de Johnny.

Merci mon public chéri !

 

 

Retrouvez les meilleurs hits de l’artiste. Comme « Boo oo les gouines ! », « Noue ! », « Elle s’moque sur les ouatères ! » Ou encore « Coloscopie youpi ! »

Pour cela, mettez un doigt à Geneneviève, ci-dessous !

genevieve-les-hits