C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 05/03/2018

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

Chouffe la différence :

Là je tape avec un vieux clavier USB …

C’est lent tu ne trouves pas ?

Et maintenant attention bientôt …

… nouveau clavier USB !!! Attends je le mets en place … vouaaalà !

J’écris n’importe quoi, juste pour que tu vois la différence …

Oui alors bonjour tout ça oui ça va et toi ça va ? Euh voilà … et ta voiture moche ça va ? Tu quoi ? Tu tunes ? Oui c’est cher j’imagine. Et sinon demain tu fais quoi le jour de la Sainte-Colette, tu la promènes en mobylette ?

Ça te rappellera la petite Huguette. Je dis ça je ne dis rien mais aujourd’hui on fête les Olive (celles qui avalent la salive ?).

CV (anonyme) de stagiaire

À l’apéro sans doute.

Alors ? T’as vu ? Vachement plus rapide non ?

Avec un nouveau clavier USB comme ça, tu peux partir à la guerre en oubliant ta bite et ton couteau, tu t’en sortiras quand même.

Tellement mieux …

Tu veux que je te parle de qui ou de quoi ce lundi ?

Car ce n’est pas le tout d’avoir du matériel neuf et performant, il faut bien s’en servir bien ! Ou il vaut mieux s’en servir bien (?) même si « le mieux est l’ennemi du bien ! » comme le hurlait volontiers Voltaire à chaque cuite volontaire (il déprimait) avant de poursuivre Zadig du cul.

Tu me dis si je vais trop vite.

Ok ok, comme d’habitude, tu attends que je te mette tout dans le bec (en tout bien tout honneur évidemment). Ce n’est pas trop ton genre de participer activement.

Camions-zombies

À « Chez Audrey et moi » s’entend.

Je sais ainsi de source sure que tu t’investis beaucoup dans la comptabilité de l’ « Association pour le repas du joyeux loto péteur de la fanfare rieuse de l’aïkido-club et de la foire aux pattes de poules poilues  de Gerbois/Fès et environs ».

C’est ton droit le plus absolu ceci-dit.

Mais donc, tu ne me proposes pas de thème de discussion.

C’est ton choix.

Bonne fête Olive !

Sois tout de même conscient que ce faisant, ou plutôt ce ne faisant pas, tu me laisses un champ libre de droit pour écrire n’importe quoi !

Ce à quoi sans vergogne, je vais illico m’empresser. (Ouah la phrase!!!)

Je commence par mon groupe de musique qui je l’avoue sous la torture, est le meilleur du monde et cela va être prouvé scientifiquement dans les siècles à venir.

Tout va très bien, tout va très bien. Pourtant il faut, il faut que je vous dise (Madame la marquise) :

la dernière répétition ne s’est pas mal passée.

Elle ne s’est pas passée du tout.

Le bassiste s’est blessé à une épaule en battant le record du monde de lancer de camion free style, le « lead-guitar-hero » a mangé sa main parce qu’il avait faim, le batteur a perdu son pied-bot et la saxophoniste as tiqueuse de cuivres a avalé une trompette !

Perso je suis toujours au Sénégal (dont vous connaissez la capitale) et j’apprends des paroles de chansons au fond de la piscine en petit string marine (il m’arrive aussi souvent de jouer sur une guitare électrique sans sangle, sans médiator, sans ampli et sans couteau).

Bref on attend des jours meilleurs …

« On avait dit un string !!! Viré le stagiaire ! »

Je peux aussi te causer de la joie qui va m’envahir demain soir quand à l’issue d’un match parfait, le gentil Paris-Saint-Germain aura éliminé le méchant Real de Madrid en 8ème de finale retour de la Ligue des champions de football.

Ça te ferait plaisir que le PSG élimine le Real non ?

Tu t’en fous en fait ? Bien je le note …

Tu as certainement plus et mieux à faire avec le secrétariat de l’ « Association des amis du comité de sélection de Miss Peggy de Romarin-lès-Touffes ».

C’est ton choix.

Tiens parlons du temps (pour changer).

Moi ça va. Juste un petit souci, l’eau de la piscine en bord d’océan n’atteint les 26° qu’à partir de 13 heures. La faute au vent léger.

MOUHAARRFFF !!!!

Non. Stoppons là.

Le sujet est clivant (adjectif à la mode je trouve) …. surtout en France !

« Ouais heu … chez moi il a fait -10 !

  • Frime pas, chez moi c’était -15 !

  • Ouais mais t’avais pas 2 mètres de neige !

  • Non mais chez ma voisine il y avait du verglas ! Et toc !

MOUHAARFFFHIHIIIIII !!!! Hi ! Hi !

Tu vois quand on me laisse la possibilité de faire n’importe quoi, je la saisis.

Comme une bonne viande au barbecue.

Mouarf. Huf !

NB :

Je compte sur vous pour ne pas dévoiler mes activités présentes à ma Conseillère Pôle Emploi.

Une femme exceptionnelle je dois le dire et le redire.

Alors que grâce à mon nouveau clavier USB je vais pouvoir avancer grandement dans la rédaction de mon roman et ainsi démarcher plus aisément auprès de distributeurs en Afrique de l’ouest, la divine agent du service publique (dont l’utilité n’est plus à louer) me croit aux Seychelles.

Je vous demande donc de préserver sa candeur.

J’aimerais pour finir, envoyer un petit message à la Mort :

« Tu n’es qu’une grosse conne de merde et je ne pleurerai pas quand on aura ta peau ».

Bisous spéciaux aux amis et à Audrey

 

 

 

Publicités

C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 14/08/2017

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

Ouais salut !.

T’as déjà écrit un truc sur les gens qui meurent ?

Oui ben frime pas, moi aussi.

Sauf que moi c’était pour le boulot ou pour des chansons.

C’est plus fastoche je trouve. Par rapport à la vraie mort je veux dire.

Pour le boulot c’est même simple. Tu te détaches de ta vraie vie pour accomplir ta tâche sans faire tanche.

Exemple :

Un matin ta mère a été tondue parce qu’elle vendait du beurre aux Allemands (ou plus actuel, aux comiques explosifs).

Ta première réaction, banale après lui avoir craché dessus, est celle de prévenir ton père alcoolique.

Mais malheureusement, tu apprends dans la foulée que ton daron vient d’être embastillé pour avoir procédé avec ton frère, à des attouchements sur un mineur. En l’occurrence ton cousin germain Germain.

Alors que fais-tu ?

Rien. Tu te rends à ton travail et comme tu es un vrai journaliste, tu annonces sans rire que la récolte de mirabelle se révèle prometteuse d’après les spécialistes en récolte de mirabelle.

En résumé, tu te détaches des événements, comme si tu n’avais pas envie qu’ils soient vrais.

On dira que tu te protèges.

Pour les chansons, je trouve que c’est aussi assez aisé sans zozoter:

Tu peux brailler que tu n’as jamais connu une fille comme elle, qu’il ne faut pas qu’elle te quitte, que son odeur (quand elle est lavée) te poursuivra toute ta misérable existence de chanteur cassé par la cruauté de la solitude sombre, que tu aimes ses pieds, ses coudes et tu peux bêler que tu n’es rien sans elle. Et tout cela alors que tu n’es qu’un gros mytho puceau !

Et bien d’autres choses sont possibles pour s’exprimer sur un sujet que tu n’as pas envie de traiter (même d’andouille).

Ce menu préambule pour vous dire qu’un pote est dead. Et que j’ai très peur d’écrire.

Stéphane, plus connu sous les appellations de Droopy, notamment quand il jouait (très bien) de la batterie avec différents groupes dont les Gaston, ou Ernest Blazurpe (un anagramme) quand il représentait un envoyé spécial à la Mickael Keul dans l’émission de radio Pavillon 36 menée par Zarno n’est plus en vrai dans la vie palpable.

J’ai eu la chance d’être de ces (ses) aventures précitées.

De même j’ai eu le plaisir de me rendre avec lui et d’autres amis pour assister à la « reformation » des Sex Pistols à Finsbury Park. La chauffeuse du bus parti de Nancy en avait eu tellement marre de ses conneries, qu’elle l’avait largué de nuit en plein Londres !

Mais la bête était tenace. Il a trouvé l’auberge de jeunesse où nous étions entassés. Avant d’en être viré !

Pour vous dire comme il était chiant. Mais adorable. Et adoré.

Il y aurait mille choses à raconter sur l’homme qui est parti les Stan Smith devant.

Mais et ça tombe bien, je n’ai plus d’encre dans mon ordi.

Je sais que nous sommes nombreux (je pense entre autres à tous ses potes de l’époque Chantraine) après la nouvelle de sa mort à avoir poussé, même des petits « Cris sans thèmes ».

Alors je me permets une vidéo, très incomplète, sur le morceau d’Oberkampf.

Bisous mouillés de rouge.