C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 14/08/2017

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

Ouais salut !.

T’as déjà écrit un truc sur les gens qui meurent ?

Oui ben frime pas, moi aussi.

Sauf que moi c’était pour le boulot ou pour des chansons.

C’est plus fastoche je trouve. Par rapport à la vraie mort je veux dire.

Pour le boulot c’est même simple. Tu te détaches de ta vraie vie pour accomplir ta tâche sans faire tanche.

Exemple :

Un matin ta mère a été tondue parce qu’elle vendait du beurre aux Allemands (ou plus actuel, aux comiques explosifs).

Ta première réaction, banale après lui avoir craché dessus, est celle de prévenir ton père alcoolique.

Mais malheureusement, tu apprends dans la foulée que ton daron vient d’être embastillé pour avoir procédé avec ton frère, à des attouchements sur un mineur. En l’occurrence ton cousin germain Germain.

Alors que fais-tu ?

Rien. Tu te rends à ton travail et comme tu es un vrai journaliste, tu annonces sans rire que la récolte de mirabelle se révèle prometteuse d’après les spécialistes en récolte de mirabelle.

En résumé, tu te détaches des événements, comme si tu n’avais pas envie qu’ils soient vrais.

On dira que tu te protèges.

Pour les chansons, je trouve que c’est aussi assez aisé sans zozoter:

Tu peux brailler que tu n’as jamais connu une fille comme elle, qu’il ne faut pas qu’elle te quitte, que son odeur (quand elle est lavée) te poursuivra toute ta misérable existence de chanteur cassé par la cruauté de la solitude sombre, que tu aimes ses pieds, ses coudes et tu peux bêler que tu n’es rien sans elle. Et tout cela alors que tu n’es qu’un gros mytho puceau !

Et bien d’autres choses sont possibles pour s’exprimer sur un sujet que tu n’as pas envie de traiter (même d’andouille).

Ce menu préambule pour vous dire qu’un pote est dead. Et que j’ai très peur d’écrire.

Stéphane, plus connu sous les appellations de Droopy, notamment quand il jouait (très bien) de la batterie avec différents groupes dont les Gaston, ou Ernest Blazurpe (un anagramme) quand il représentait un envoyé spécial à la Mickael Keul dans l’émission de radio Pavillon 36 menée par Zarno n’est plus en vrai dans la vie palpable.

J’ai eu la chance d’être de ces (ses) aventures précitées.

De même j’ai eu le plaisir de me rendre avec lui et d’autres amis pour assister à la « reformation » des Sex Pistols à Finsbury Park. La chauffeuse du bus parti de Nancy en avait eu tellement marre de ses conneries, qu’elle l’avait largué de nuit en plein Londres !

Mais la bête était tenace. Il a trouvé l’auberge de jeunesse où nous étions entassés. Avant d’en être viré !

Pour vous dire comme il était chiant. Mais adorable. Et adoré.

Il y aurait mille choses à raconter sur l’homme qui est parti les Stan Smith devant.

Mais et ça tombe bien, je n’ai plus d’encre dans mon ordi.

Je sais que nous sommes nombreux (je pense entre autres à tous ses potes de l’époque Chantraine) après la nouvelle de sa mort à avoir poussé, même des petits « Cris sans thèmes ».

Alors je me permets une vidéo, très incomplète, sur le morceau d’Oberkampf.

Bisous mouillés de rouge.

Publicités

C’EST LUNDI ! (Cherchez pas, vous allez comprendre …) 28/11/2016

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

Ainsi le Leader Maximo est mort …

Perso, ça ne m’a pas révolutionné.

Je fais mes courses au Leader Price. Ou au Leader Géant Casino.

Non mais Fidel Castro, c’est bien quand t’es jeune.phoenix

Quand t’y crois …

Après tu ne rêves plus. Un monde meilleur, plus juste, tout ça c’est des conneries de pré-adultes.

L’avenir de la planète, et donc celui des hommes, se doit d’être confié à des gens autrement responsables que des « acnéens » qui chialent dès qu’ils apprennent que leur grand amour est parti voir le loup dans les grottes de Rocamadour ou quand ils affirment que: « C’est trop nul de tuer les bêtes qui souffrent elles n’ont rien fait de mal comme les bébés! »

Comprenne qui peut …

Le péril jeune est tel que certains iront ce soir à la lune, avec leur brune, cueillir des serments.

Cette fleur sauvage qui fait des ravages dans les cœurs d’enfant.

Et dans les classes de 6ème en cours de musique.

(Attention! Une chanson de Maximo Le Forestier nuit gravement à l’ouïe.)

Non, restons sérieux.

Nous n’avons pas été mis au monde, dans d’immenses souffrances du père, pour rigoler.

Ou alors on nous ment.

Mais je balaye cette hypothèse.

En douce. Tac un petit coup de pied sous la table.

Balayée l’hypothèse !

Ce qu’il y a de bien avec la mort de Castro, c’est qu’on va fabriquer des nouveaux T-shirts et des nouveaux posters.

Avec lui et le CHE. CHE (Ernesto Raphaël) Guevara, (à prononcer « tché » comme quand t’éternues).

Pas avec ton copain le Cheu (à prononcer cheu comme ça s’écrit).

(Cheu, si tu nous lis …!)

Fidel Castro et Che Guevara
Fidel Castro et Che Guevara

Ah le CHE ! Quel bel homme.

Regard de braise, béret de combat, Kalachnikov au poing.

Le pote marxiste, fidèle à Fidel jusqu’à ce qu’il s’ennuie tellement à boire des « Cuba Libre » qu’il est parti révolutionner ailleurs. Tout seul.

Je sais, c’est moche.

Il est mort jeune le CHE (39). Ce qui, convenons-en, lui va plutôt bien.

Alors que Fidel, lui, a tenu 90 ans.

Essuyé des centaines d’attentats, nettoyé des milliers d’opposants, usé 10 présidents américains !

Et tout ça pour finir par tomber sur (ou sous) Trump.

Là il a dit « stop ! Je n’ai pas mérité ça !».

Et pouf, ha muerto.fidel-castro

Je sens confusément que Cuba deviendra dans quelques années, une nouvelle étoile sur le drapeau rayé des Caincains.

Mais trop de géopolitique tue.

Bon, j’aurais pu continuer la phrase et écrire « trop de géopolitique tue la géopolitique », mais c’était trop long en terme de temps. Et en plus, ça faisait écrire deux fois géopolitique, ce qui me paraissait exagérer (oui j’aime bien écrire exagérer comme ça , ça fait classe. Tu devrais essayer).

En préparant ce « C’est lundi », au lit, je m’étais promis de ne pas parler de Noël,  des élections de la droite, du « black Friday », de sport, de mon chat ou d’Audrey.

Mais c’est pour mieux y venir dans les semaines qui viennent !!!

Si tout se passe bien, le copain d’un ami soufflera cette semaine dans mon clavier d’ordinateur (pas dans ma trompette, elle est réservée, d’ailleurs je ne la sors que dans les grandes occasions) et je pourrai enfin écrire « normalement ».

En attendant, contentons-nous du minimum.

Le maxi est pour tantôt.

Rouges bisous y HASTA LA VICTORIA SIEMPRE !!!