C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 06/11/2017

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

Vosgien commun des montagnes

Sérieux la chaleur ça énerve les gens et les animaux. Prends un Vosgien. Que j’estime être le meilleur exemple car, doit-on le rappeler, le Vosgien est une créature mi-homme mi-bête, produit d’une évolution lente.

Prends-le donc et expose le négligemment à des températures qui ne demandent qu’à avoisiner les 40°.

Et observe le. Si tu as le temps sinon, passe à autre chose. Mais ça vaut le coup d’œil. Appuyé comme il se doit.

Le Vosgien, d’un tempérament bonhomme mais quelque peu bougon, se montre d’habitude moyennement causant. En petite forme il grogne pour te transmettre tout l’amour qu’il a pour toi et en pleine bourre, il t’assène une claque dans le dos à t’expulser un poumon par la bouche et l’autre par le nez.

Vosgiennes racées

Mais ne v’la t’y pas boudiou qu’il devient bavard comme une perruche si tu le plantes en plein cagnard au Sénégal !

Cela dure quelques jours. C’est le temps qui lui est nécessaire pour expliquer à d’autres Français (en général du sud-ouest) ou à des Belges, qu’il n’en a rien à faire (car quand il sait parler, le Vosgien reste poli) de leurs pseudo-exploits qui se limitent à avoir une grande gueule (je suis Vosgien d’origine mal définie, c’est pourquoi je ne suis pas toujours poli). C’est ainsi que certains peuvent t’asséner sans rire, qu’ils ont traversé le désert de Mauritanie en mobylette avec 3 gouttes d’eau pour 4 personnes et que pour obtenir une gourde, ils ont été obligés de troquer la femme du groupe !

… non rien …

Ou qu’ils ont vu un serpent manger une chèvre en 2 minutes 23 secondes chrono mais que c’est dommage pour les photos parce que la pauvre bête (le serpent) avait déjà bouffé l’appareil auparavant.

Mais passés ces jours à répandre sa salive ailleurs que dans ses mains (comme d’ailleurs sa morve s’il ne l’a pas avalée), le Vosgien se crispe et sa moustache se flétrit.

Ça l’énerve toute cette énergie gaspillée à discuter, au lieu de l’utiliser pour couper du bois ou jouer du punk/rock.

Il monte tout doucement en agressivité. C’est ainsi qu’ il peut sans problème hurler « FUCK OFF ! YOU  BASTARDS !! SHUT YOUR FUCKING MOUTH !!! MOTHER FUCKERS!!! … » (car le Vosgien, quand il parle Anglais, connaît plein d’insultes) devant une école coranique située à 2 encablures de sa petite résidence africaine rebaptisée « Vologne sweet Vologne ».

Non mais c’est vrai quoi, c’est chiant 5 prières par jour. Surtout à 5 heures du mat’. Mince, si on ne peut plus se coucher tranquillement quand Paris s’éveille.

Il peut aussi accepter qu’un autochtone, appelons le « le gardien » et néanmoins ami, débranche un câble d’une moto parce qu’elle aussi le fait suer. Son pilote (de la moto pas du gardien) n’en parlons même pas, il est roux et donc inexcusable.

Puis petit à petit (car le Vosgien est petit avec un long torse et de courtes jambes), la créature hybride tentera de recréer l’environnement dans lequel il évolue (on l’a dit lentement) d’ordinaire.

On en a vu certains rouler avec des pneus neige, d’autres porter un bonnet et des moufles en peau de vache ou de zaubi (une variété de darou), certains encore demandent à se faire embaucher dans une filature.

D’aucuns vous affirmeront également qu’ils en ont surpris à se déguiser en Père Fouettard ou en Saint-Nicolas.

Bref cette phase, que l’on qualifiera de « N’importe quoi », peut durer longtemps. Presque jusqu’à l’infini mais  pas quand même. Faut pas déconner non plus.

Puisqu’ environ au bout de 211 ans (évolution lente oblige), le Vosgien s’acclimate.

On prétend même, que les plus brillants représentants de cette race ont appris jusqu’à 3 mots de Wolof et qu’ils ne disent plus « Megadeth ? » mais « nanga def ? » pour demander à un Sénégalais si ça va.

Ce qui reste à prouver …

En conclusion, la chaleur énerve. Mais pas tant que ça finalement.

Cela n’a rien à voir, mais tu as aperçu Audrey récemment ?

Vosgien commun des plages

Non ? Moi non plus.

Elle élève des chèvres tu dis !!???

Pas au Sénégal j’espère !?

Non mais c’est juste que le terrain n’est pas vraiment propice.

En plus, il y a des anciens légionnaires là.

Mais assez parlé de toi.

Parlons rentrée scolaire.

Je considère particulièrement injuste que nos enfants et nos compagnes soient obligés de subir cette même douleur, que l’on peut assimiler à « une boule au ventre », que nous avons ressentie, nous parents (j’ai eu 3 chats), à l’heure de « rentrer » à l’école.

Cela me semble profondément inhumain (et touche donc la moitié d’un Vosgien).

Mais bien entendu, dans les bureaux des ministères de l’Europe on est complètement déconnecté des réalités.

La solution est pourtant là, sous nos yeux. Non, pas des cernes sot-te (une inclusivité de «Chez Audrey et moi !!! »

Supprimons les vacances ! Comme cela plus de rentrée !

Mais nous n’en sommes pas la ma pauvre dame !

Soyons donc indulgents au moment de virer du lit  à coups de lattes, les ados endormis.

Plutôt que leur casser les tympans (notamment) d’un « C’est la rentré feignasse !!! », contentons-nous de leur glisser tendrement :

« Mon sucre doudou d’amour, lève-toi et tu pourras lire la nouvelle parution de chezaudreyetmoi.com ».

Et ça tombe bien « C’est lundi ! ».

Bisous … hum … du mercredi tiens !

Publicités

C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 04/09/2017

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

Finies les vacances !

Pas la peine de le rappeler ? Ok je corrige :

Ça va rentrer !

C’est la rentrée !

Bon après ce n’est pas la fin du monde non plus. Cela présente même certains avantages. On a par exemple plein de choses à raconter à la machine à thé. Ou pas. On revoit des collègues qu’on apprécie. Ou pas. On se replonge dans des tâches passionnantes …

Oui, en fait c’est la fin du monde.

Aronde commune des villes

Du vieux monde qui ne date pourtant que d’hier. Celui des congés payés. De l’exode massif vers la mer et ses plages, avec ta mère massive et ses affaires sur la plage arrière. De la DS, de la 404, de la Fuego ou de la K 2000 suivant les époques.

(Si tu as voyagé en Aronde, sache que tu n’es pas sensé lire « Chez Audrey et moi ». Premièrement parce que tu es mort ou presque tellement tu es vieux, deuxièmement parce que l’aronde ne fait pas plus l’été qu’elle n’a fait le printemps.)

Perso j’appréhende plutôt bien la rentrée.

Rat de bibliothèque qui se tue au travail

J’ai décidé de devenir un rat.

Pas un homme avare ou un rongeur moustachu à grande queue, non, un rat de bibliothèque.

Ou de Bibliothèque Multimédia Intercommunale (BMI) plus exactement.

Celle d’Épinal. Je vais y travailler au moins deux heures/jour.

Mais mettons les choses au point avant que tu ne me dises « Ouéééhhh ! Chouette super ! T’as trouvé du boulot ça s’arrose ! Tu payes un coup ? »

Tu te calmes …

Je ne vais pas travailler pour la BMI mais dans la BMI. Pour moi. Et un peu pour toi aussi du coup. Je vais écrire.

Couple de rats de bibliothèque (à droite la femelle)

Parce qu’en fait, avec la sieste, écrire est ce que je fais le mieux naturellement et avec plaisir.

D’où le choix du lieu d’exercice.

Si j’avais choisi athlète en maillot, je serais allé au stade.

Si j’avais opté pour gigolo je serais passé chez toi.

Faire la plonge … à la piscine, technicien … dans une grande surface, joueur … au Géant Casino !

Écrire donc …

Curieux et pertinent comme je te sais, tu vas me demander « Quoi ? ».

Comme je suis un garçon poli (par le temps), je te répondrai.

Mais pas maintenant. Je n’en ai pas envie.

Et je n’oublie pas qu’il y a quelques secondes tu tentais presque de me faire dilapider des droits d’auteur que je n’ai même pas encore touchés.

Si ! Tu as presque fait ça ! Et je le prouve en te copiant/collant :

« Ouéééhhh ! Chouette super ! T’as trouvé du boulot ça s’arrose ! Tu payes un coup ? »

Non mais ! Un resto d’accord …

« Tu aimes mon dos? »

Sinon t’as vu ? Non t’as pas vu ? Une qui est morte cette semaine …

« La grande sauterelle », comment c’est déjà … blonde … oui avec le dos fin … elle aimait bien Alain Delon … et Jean Lefèbvre elle lui donnait des claques … mais si tu connais … non pas Jeanne Moreau … rohhh … mais si … avec la coupe de cheveux là … et la robe dans le dos … mais non pas Teddy Riner t’es con … bon ça me reviendra … tu dis ? … non pas elle non plus … elle elle a un nom comme Micheline Dax … ou un truc dans le genre … parc … nac je ne sais plus … bref elle est morte. Perso je ne l’aimais pas trop, je ne sais pas pourquoi. Tout le monde, oui tout le monde ! la trouvait sexy mais moi bof … pas mon genre … bon elle jouait souvent des rôles de cruche, elle était sympa mais pour moi sans plus. Après il paraît qu’elle faisait des choses bien en dehors … pour des assoc. ou des trucs dans le genre … bon … on était jeune aussi … c’était dans les années 70 … non elle n’est pas morte dans les années 70 tu ne suis rien ou quoi ? Non c’est récent … la semaine dernière je te dis ! Bref.

Pour en revenir à la rentrée, je la sens bonne (comme l’aurait dit un ex-homme politique malade de la … tête ).

Les petits et moyens patrons sont optimistes. Les gros, comme d’habitude, sereins.

L’ouvrier n’est plus désabusé. Normal, il ne croit plus en rien.

Reste la « Rue ».

Laquelle vas-tu me dire ?

Je te répondrai.

Celle qui se contentera une nouvelle fois d’accueillir de joyeux piétons chantants ?

Et qui résonnera de :

♫ Non ! Non ! Non ! ♪♪ Machin démission ! ♫ T’es foutu ! On est dans la rue ♪ Donc t’es foutu car on est dans la rue ! ♫ Et on veut ta démission! ♪ Non ! Non ! Non ! Pas la loi travail ! On n’en veut pas ! Non ! Non ! Non! ♫ Tu sais où tu te la mets ? ♪ Démission ! Dans tes fesses ! ♫ Oui ! Oui ! Oui ! C’est l’heure de l’apéro ! ♫ Alors on rentre ! Oui ! Oui ! Oui ! À la maison ! ♪ On va se regarder ! À la télé ! ♫ Alors faites gaffe ! ♪ Car on reviendra ! Non ! Non ! Non ! ♫ T’es foutu ! ♪ Et c’est bien fait pour toi ! La ! La ! La! ♪ C’est celui qui dit qui sera ! ♫ ?

Ou celle qui s’enflammera pour de bon et fera trembler notre bonne Société ?

Celle qui verra sortir les couteaux.

Hum … c’est plutôt parti pour la rentrée des chlasses.

Et finalement, cette rentrée ne sera peut-être pas aussi bonne que cela.

Mais elle ne devrait pas nous empêcher de dormir sur nos deux oreilles.

Une collègue de travail au travail

Ou sur ton nez si tu dors sur le ventre.

Ou sur ta femme et ton chat si tu dors sur le dos.

Perso je vais faire mon rat (pigeon terrestre?) avec plaisir.

Il m’incombera de rester vigilant pour éviter les pièges telles les tapettes ou la Mort-aux-moi.

Mais à cœur vaillant rien d’impossible dit-on quand on a des conneries à débiter !

Ça tombe bien, j’en ai. Et plus même car je nous sens des affinités.

Bisous studieux

C’EST LUNDI ! (Cherchez pas, vous allez comprendre …) 05/09/2016

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

Ce lundi, le doute n’est plus permis. Nous sommes rentrés.

Pour certains à l’école, d’autres au travail ou les deux, d’autres encore dans leur copine, leur copain, ou les quatre, quelques autres sont redescendus de la planète Mars, que sais-je encore.

Photo de professionnel (Obut)
Photo de professionnel (Obut)

Une preuve ? Selon l’adage impopulaire : après le soleil, vient la pluie. Et bien crac ! Le temps de cochon qui sied mal au cochonnet, s’est installé. Oh, il y aurait bien une solution pour résoudre le problème.

Souffler tous ensemble pour chasser les nuages, comme on expulserait les immigrés.

Oui … mais …

D’une part, nous aurions un peu « l’air » bête à souffler comme des bourriques et on ne pourrait même plus se dire bonjour. Car, vas-y toi, parler pendant que tu souffles !

D’autre part, nos voisins, (qui ne font rien qu’à copier) auraient beau jeu d’agir de même.

Avec un ciel si bas, qu'un canal s'est pendu!
Avec un ciel si bas, qu’un canal s’est pendu!

Et les nuages de tourner et tourner encore, pour au final, créer une tempête, qui, elle, ne connaitrait pas les frontières.

Et vlan ferait le vent, emportant tout sur son passage. « Nos » femmes, « nos » chevaux, « nos » boules de pétanque et ceux qui les tirent !

Puisque vous en parlez, le tournoi annuel interdépartemental de pétanque des amis, se tenait, comme il est de tradition, ce weekend, à Flavigny (54). A la maison éclusière (tout un programme !)

"Je t'avais dit qu'on n'avait pas pris l'autoroute!"
« Je t’avais dit qu’on n’avait pas pris l’autoroute! »

C’était bien. Très très bien même. 4 doublettes ont joyeusement  jeté leurs triplettes, en évitant le Canal de l’Est, à la quête du Graal : Le titre de meilleurs des meilleurs de tous les meilleurs!!!

L’édition 2016, fut un bon crû. Le soleil aidant, on pouvait s’imaginer sans peine, guinchant dans une guinguette des bords de Marne.

On pourra déplorer toutefois l’attitude négative des vainqueurs de la compétitions qui ont eu le mauvais goût, teinté de culot, d’éliminer mon pote et moi, au premier tour d’un tournoi qui en comptaient deux.

Mais il devait en être ainsi. La glorieuse incertitude du sport avait frappé une nouvelle fois. Laissant aux malheureux vaincus, un goût âpre de sang, mêlé d’une amertume salée, celle de gladiateurs à genoux sur un sol caillouteux, attendant que César suce son pouce!

Une amertume, due peut-être aussi, à la tiédeur de la bière de maitre Yoda et à la sueur généralisée.

On retiendra également la pauvreté des lots mis en jeu (une tour Eiffel boule de neige, un tire-bouchon Pape François, une auréole Mère Teresa et son crucifix intégré qui fait Pouêt ! un abonnement, valable un jour, à la salle des fêtes en construction de Favigny, plus quelques babioles) mais … cela, ne nous … concernait pas ! Et de toute façon, le problème est réglé. L’année prochaine, chaque participant devra amener son propre lot, non mais!

Étonnant non?
Étonnant non?

Cela c’était samedi.

Dimanche, malgré les corps fourbus et le moral en berne (surtout celui de Stéphane, mon malheureux coéquipier), quatre valeureux survivants de l’héroïque bataille de la veille, ont entamé un challenge qui, sans l’arrivée du cochon de mauvais temps, aurait pu se transformer en plus-longue-partie-que-le-monde-ait-connu-on-a-faim-on-a-soif-putain-mes-boules-tu-tires-ou-je-pointe-c’est-à-qui-de-jouer-maman-je-veux-rentrer-voir-mamie-qu’est-ce-que-tu-fais-avec-le-cochonnet-ah-mince-j’ai-cru-que-c’était-un-Pokémon-go-tiens-une-Finlandaise-qui-passe-en-péniche-elle-est-toute-seule-je-crois-mince-qui-a-bougé-le-jeu -?-plus-qu’un-mort-et-on-arrête-combien-ça-fait-je-ne-te-sers-pas-la-main-mais-le-cœur-y-est-les-côtelettes-sont-cuites-je-répète-les-côtelettes-sont-cuites …

Mais non.

Il a fait un peu chemo. Trop. Stéphane (dit le Croc) et moi n’avons eu le temps que de perdre une partie de plus …

Chemin du "Pointeur de l'écluse"
Chemin dit « du Pointeur de l’écluse »
"Dégueu le barbeuc! Je trace!"
« Dégueu le barbeuc! Je trace direct! »

Sérieux ! C’est dur de reprendre le boulot après ça. Surtout quand on n’en a pas !

Voili voilou !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Tu te souviens?" -Non
« Tu te souviens? »
-Non

Bon, Audrey, elle, n’est pas rentrée … de la semaine ! Des fois je me demande si elle n’est pas un peu sorcière sur les bords (du chaudron).

Tiens, à ce propos et pour finir, un ch’tit morceau (qui date un peu) des Bananes Metalik, qui seront en concert prochainement un peu partout dans un monde sans frontière, même dans votre salle de bains et aussi au Thillot (88) le samedi 17 septembre.

Tcho bisous !

PS : Le temps devrait s’améliorer bientôt, je répète, le temps devrait s’améliorer bientôt …

C’EST LUNDI ! (Cherchez pas, vous allez comprendre …) 29/08/2016

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

Aujourd’hui, cela ne vous aura pas échappé, nous sommes lendi.

Et demain c’est mordi … c’est nul mordi.chez od et moi message

C’est jour de grand départ … vers le Sénégal.

Pas pour moi. Moi je reste.

Finies les vacances, la vie sourire. Say hello wave goodbye! (Comme chantaient les Cell molles)

Si tu n’as pas eu le temps, ou l’envie, d’écouter le morceau, ce n’est pas grave, c’est de la soupe.

En tous les cas, j’ai mon programme pour la rentrée : déjà, perdre plus … de poids. Et gagner moins … de graisse.

Écrire plus, car franchement, je me la coule douce depuis 2 mois. Ou écrire moins … mais mieux, car franchement … franchement …

Me raser plus, car franchement, mes poils se la poussent douce depuis 2 mois.

Me raser moins, quoique j’ai bien « bourlingué » durant cette période. Je suis même allé à Saint-Dié-des-Vosges, c’est pour dire que je ne me suis pas barbé …

Stopper la multiplication des franchement. A force on n’y croira plus … ou moins. Et je le dis d’une manière franche.

Aussi, me refringuer un peu. Je me suis acheté des groles, donc, ça, c’est fait. Et 2 pantalons dont 1 qui me va.

C’est pas celui que je préfère, mais l’autre attendra que je maigrisse plus, parce que franchement, 80 kilos moins 100 grammes répartis joyeusement dans le ventre d’un corps de moins d’1 mètre 70, ça va finir par se voir.

Les copains ne me demanderont plus « ça va gros ? » mais « ça va Éric ? », tellement ils auront peur de me vexer.

Et après, ils iront rire ensemble dans un coin et parleront de moi en disant « Putain le sac ! ».

Je les connais les copains !chez od et moichips-serietv-1440

Autre résolution de rentrée, gagner plus d’argent.

Histoire d’acheter mes chips en paquet familial !

Pour cela, il faudrait que je dépense moins, en n’oubliant pas bien entendu, de me dépenser plus.

Pour cela aussi, je veux finir « mon » roman pour la fin de l’année. J’ai mis 4 mois pour en écrire 1/4, donc, il faudra que je m’astreigne à me réveiller plus tôt. Cela passe surement par se coucher moins tard.

Et ensuite, il n’y aura plus qu’à le vendre … (je vous ferai signe !)

A propos, nous sommes 1101 abonnés (je dis nous parce qu’Audrey, Zarno et moi, on s’est aussi abonnés pour voir si je n’écrivais pas plus de conneries !)

C’est pas mal 1101 ! C’est moins bien que 1102, mais mieux que 1100 !

Mais, on peut faire plus. Et aussi, au risque de me répéter, voire de radoter, je reste persuadé que, parmi vous, ou parmi les futurs zabonnés, au moins une personne aimerait bien écrire, ou dessiner, ou filmer, ou photographier ou faire la cuisine dans chezaudreyetmoi.com

Ne serait-ce qu’une fois de temps en temps. Et aussi, vous pouvez mettre des « j’aime » ou des commentaires sur le site. Pas que sur fb. Vous pouvez aussi faire de la pub pour un évènement, c’est gratos !!!

Allez ! Soyons fous ! Objectif 1500 à la fin de l’année ! Le premier qui sera 1500ème aura le droit d’intégrer la rédaction gratuitement !!!

C’est chouette non ?

Bon, du courage et des bisous sur l’oeil!