C’EST LUNDI ! (Cherchez-pas, vous allez comprendre …) 19/02/2018

od et moi jukebox Capture♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Dans mon lit♫! Hein ! Hein! Hein! Hein !

♫C’est lundi !♫Hein ♫! Hein ♫! Hein! Hein ♫! ♫

♫Envie de pipi …♫

 

« Quel avenir pour nos enfants ? » s’interrogeait récemment le voisin de ma cousine, en la matant jouer à la Wii depuis sa fenêtre.

Champignon Lalère

Et de conclure (oui … juste conclure).

En parlant de voisinage, c’est chouette aujourd’hui Macky Sall (notre président du Sénégal à nous qu’on a au Sénégal) est sorti de sa réserve habituelle.

Pardon je voulais dire de sa résidence secondaire de Popenguine (sur la petite côte à 60 kilomètres au sud de Dakar).

Jovial et sympa, tel est Macky. Sans péter plus haut que son baobab, il va au contact de la population.

Avec un 4X4 muni d’un pare-buffle certes, mais il y va au contact.

« Je lui envoie mon 06 t’es sure? » – Oui oui! il t’a matée grave!

Ok ok j’ironise et frôle le propos colonialiste, voire raciste de base. Sauf que je suis tout l’inverse d’un envahisseur refoulé qui ne bougerait même pas le petit doigt.

Je n’appartiens pas à la caste du «roumi » ou autre « toubab » éternellement meurtri. Encore et toujours énervé par les événements d’Algérie en Indochine et dans sa ferme du Poitou.

En vrai je n’ai que faire des colons irrités.

Et de manière plus large, des « bons» citoyens qui se trompent de combat. Ce sont eux qui m’irritent.

Exemple lu via internet dans Vosges matin, le seul quotidien papier survivant dans le 88.

Quelques 600 personnes se sont mobilisées il y quelques jours pour manifester devant la Préfecture des Vosges à Épinal. Très bien ça !

Parce que pour faire se déplacer 600 Vosgiens il faut au minimum une cause noble, humaine, fédératrice !

« Dégage escargot! »

L’expulsion de quatre familles venues d’un ailleurs pourri qui ne demandaient qu’à essayer de vivre mieux ou l’enfouissement tout proche (à Bure) de déchets nucléaires garantis très longue durée dont on ne sait plus quoi faire sinon les mettre dans un foyer de jeunes irradiants. Au moins une revendication sociale bien sentie (sans pour autant puer), une vague de licenciements dans le secteur du remonte-pente entre autres calamités …

Là tu attends la mobilisation (car c’est ça la vraie guerre) !

Mais non … c’est le passage de 90 à 80 kms/heure qui déchaîne les passions. On est même proche de la haine. Ou pire, de la violence sur radar.

On dirait que, non seulement tous les gens passent leur journée à rouler sur des routes secondaires, mais qu’en plus, on a enlevé leur fils pour le violer à vingt-huit dans un terrain vague. Et même que la vidéo publiée sur les réseaux sociaux serait de mauvaise qualité !

« Oui mais je vais mettre plus de temps … » Pour quoi faire ? t’es déjà un escargot ! Prends l’avion !

« C’est vraiment toi papa? »

Merde ! Il y a des priorités ! Et « perdre » 3 minutes pour aller au boulot, ce n’est pas mieux qu’en faire gagner une ! Pas une minute ! une vie !

Et en parlant de priorité, je me rends bien compte que tu t’énerves tout seul et que je me dois donc de continuer ce « C’est lundi » de façon plus ludique.

Je te dis ça à toi mais tu le sais déjà, entre blancs en Afrique, les blagues fusent. J’y suis en ce moment et j’ai constaté une légère tendance :

Celles sur les noirs s’épuisant au fil des épées qui fréquentent les bars, on en revient aux blagues plus classiques et néanmoins aussi fines sur les chapeautés de la kippa :

« Tu connais la différences entre des chaussures en magasin et des Juifs ? »

-Non

-Ben y en a plus en 39 qu’en 45 !!!

-Mouhharrf !!! T’es con toi ! Elle est vache celle-là mais elle est drôle !

Stagiaire joueuse

Alors ? Tu as vu comment tout peut commencer gentiment et partir en quetsches (une variété de couilles) quand on s’énerve ?

Mais ce n’est pas grave rassurons-nous. On remet en place la peine de mort demain et tout va s’arranger. Prenons exemple sur le président/philosophe de la première puissance mondiale. Restons zen et écoutons sa parole si touchante, notamment après une énième tuerie au fusil d’assaut :

« Le problème, ce ne sont pas les armes ».

« Bordel qu’est-ce que j’ai foutu cette nuit? »

Pour finir, ne croyez-pas que ma légère mauvaise humeur (toute provisoire) provienne d’une injuste défaite au Yam’s après un barbecue au soleil en bord d’océan.

Non non non vous n’y êtes pas du tout (et c’est d’ailleurs dommage).

Je suis juste un peu contrarié. Par quoi, je ne sais pas. J’y réfléchirai peut-être demain. Après un plongeon dans la piscine post-petit-déjeuner. Ou pas.

Bisous désolés mais ensoleillés

Publicités